TEST - Sanity of Morris (Xbox One, Xbox Series, PS4, PS5, PC)

L'histoire est intéressante, mais le jeu a encore énormément besoin d'amour

Par Francis Payant
Hé oui, j’ai eu la chance de tester le dernier jeu du studio indépendant Alterego Games, ce jeu d'aventure horrifique psychologique mettant en vedette un héros qui tente par tous les moyens de rester sain d'esprit. Promesse d'une expérience immersive, passionnante et dérangeante, est-ce que Sanity of Morris a su livrer? Voici ce que j’en ai pensé.    


Localisé aux Pays-Bas, l'équipe de Alterego Games a quelques jeux à son actif :  Woven, The Truth Tales of Bloodstreet 13, Wizard VR Dante’s Hell.  Maintenant qu’en est-il de Sanity of Morris? Vous y incarnerez Jonathan Morris qui arrive dans la ville de Greenlake afin de vérifier l’état mental de son père, mais celui-ci a disparu. Avant que vous n’ayez le temps de sortir de votre voiture, vous êtes poursuivi par des agents du gouvernement qui veulent vous tuer, mais vous n’avez aucune idée du pourquoi. Vous ne serez équipé que de votre calepin et votre lampe de poche afin de survivre et découvrir la vérité sur ce qui se passe à Greenlake et sur une possible présence d’extraterrestres.   


Tout le jeu se déroule à la première personne. Cependant, ce n’est pas un jeu à la DOOM. Il est primordial de bien comprendre que c’est le genre de jeu où vous devez trouver des indices, résoudre des énigmes afin de vous faire avancer dans l’histoire. Aussi, il y a beaucoup de texte à lire et votre sens de l’observation devra être très aiguisé. 

Il est important de mentionner que tout le jeu n’est qu’en anglais, mais les textes sont en français et qu'ils sont vraiment écrits petits.  Il ne faut pas avoir peur d’être coincé dans certaines parties du jeu car tant que vous n’avez pas résolu l’énigme, vous devez continuer à chercher et cela, dépendamment de votre tempérament, pourra être long.


L’action y est très lente et cela vous permettra de le faire à votre rythme. Ce n’est pas une course et vous le comprendrez assez vite. Vous devrez éveillez votre sens de la survie afin d’échapper aux multiples dangers mais c’est rarement optimal. Au début du jeu, des agents nous courent après, mais on ne sait jamais où aller, on ne voit pas grand-chose, si on utilise notre lampe de poche, on se fait tout de suite repérer.  

Aussi, il arrive que le jeu vous demande d’appuyer sur des touches dans une séquence précise, mais au lieu de mettre le symbole comme le triangle, ou le carré, le jeu l’écrit en texte et ça prend 1 seconde avant de le réaliser et à chaque fois vous vous faites capturer par les agents.   

Un jeu qui n’est pas sorti sur le bon média

Comme je l’ai dit plus tôt, tout se déroule à la première personne. Sauf que jouer sur console (PlayStation ou Xbox) n’est pas optimal. Je pense que si Alterego avait lancé le jeu sur la PlayStation VR ou sur toute autre plateforme de réalité virtuelle, je suis persuadé que le jeu aurait été beaucoup plus intéressant et immersif. On aurait pu utiliser les manettes PS Move pour mieux fouiller les objets et ou les pièces, avoir la musique dans les oreilles pour vous tenir encore plus en haleine. 

Avec du recul, je vois davantage Sanity of Morris comme un jeu de style Point and Click (comme les séries King Quest, Space Quest ou Leisure Suit Larry), qui encore une fois n’est pas adapté sur les consoles, mais plus sur PC. Sortir le jeu sur console est, quant à moi, une erreur monumentale. Ce n’est pas fait pour jouer avec une manette, mais bien plus avec un clavier et une souris.  

Et c’est beau? 

Voici où le bât blesse. J’ai testé la version PlayStation 4 et, même sur certains sites spécialisés, il est indiqué que le jeu aurait été optimisé pour la PlayStation 4 Pro, mais je me demande comment? Quand on y joue, qu’on zoom le moindrement les objets ou qu’on regarde avec plus d’attention les pièces et l’environnement, on s'en rend compte très rapidement : Je ne peux pas concevoir qu’un jeu puisse avoir des graphismes aussi épouvantables en 2021. On dirait presque des graphismes de PlayStation 2. Pour ce qui est de la bande-originale, elle n’est guère mieux. J’avais toujours l’impression d’entendre la même chanson à tout bout de champ.      


Conclusion 

Est-ce que je recommande Sanity of Morris? En tant que chroniqueur sérieux dans le monde vidéoludique, je ne peux pas. L’histoire est intéressante, mais le jeu a encore besoin d’énormément d’amour. Je suis persuadé que si on l’avait plutôt sorti en VR ou que de le garder uniquement sur PC, ça aurait été moins pire.  La mécanique du jeu, ses graphismes affreux, sa bande-originale endormante, sa durée de vie d’environ 5 heures (divisée en 3 chapitres) et ses mécanismes dépassés ne lui rendent pas justice. Il y a encore beaucoup de travail à faire afin de rendre le tout intéressant et surtout amusant. 

J’aime 
-Histoire est intéressante
-Si vous aimez les jeux d’enquête et de suspense, vous pourriez trouver votre compte  

J’aime moins 
-Graphismes épouvantables, dignes d’une PlayStation 2
-Aurait été un bon candidat pour une version en réalité virtuelle
-Gameplay aurait dû être retravaillé
-Histoire se boucle en 5 heures environ

Note finale

*La copie du jeu utilisée pour la réalisation de ce test, provient de l'éditeur, lequel n'intervient aucunement dans le processus de création des critiques du Salon de Gaming de Monsieur Smith.  

Sanity of Morris Site officiel 
Date de lancement : 23 mars 2021 
Développeur : Alterego Games 
Éditeur : StickyLock
Plateformes: PS4 (ce test), Xbox et PC
Prix : $19,99 (PlayStation Store) 
Taille du jeu sur PS4 : 2,2 Gb 

Me joindre sur Facebook via Le Roi du Deal
Abonnez-vous aux différentes plateformes du Salon de Gaming de Monsieur Smith pour ne rien manquer des prochaines publications et découvrir au quotidien, l'actualité du jeu vidéo!

Commentaires

  1. Donc en résumé, un jeu qui aurait mérité plus d'attention Clairement pas adapté aux consoles, studio relativement petit pour ses ambitions et effectivement, aurait été probablement plus intéressant en VR
    Merci pour le test et l'avis

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire