TEST - Doom Eternal sur Nintendo Switch

Que de plaisir à pouvoir traîner partout son Doom Eternal

Par Francis Payant
Quand la suite de Doom (2016) fut annoncée avec Doom Eternal, j’étais super content car j’avais recommencé à jouer aux jeux de la série que j’avais racheté sur Nintendo Switch. Dès que Bethesda en avait fait l’annonce, que le jeu sortirait sur toutes les plateformes dont la Nintendo Switch, il était clair que c’était cette version sur laquelle je voulais jouer.    Voici donc ce que j’en ai pensé.  


Doom Eternal fut d’abord lancé sur PC, PlayStation, Xbox et Google Stadia en mars 2020. On savait que la version Switch s’en venait, mais nous n’avions aucune idée de quand. Quelques semaines? Quelques mois?  Eh bien c’est contre toute attente que le jeu fut finalement sorti le 8 décembre dernier, huit mois après la sortie des autres versions. Cet été, vu qu’on n’avait toujours pas de date de sortie sur Switch à cette époque, je me suis procuré la version PlayStation 4 et j’ai vraiment aimé (il fait d’ailleurs parti de mon TOP 10 de 2020).   

Mais, vu que j’ai testé la version Switch, je me dois d’effacer de ma mémoire mon expérience de jeu PS4 car je veux essayer d’éviter les comparaisons. La version Switch a été réalisée par l’équipe de Panic Button qui ont fait des portages colossaux au cours des dernières années :  Wolfenstein  The New Colossus, Doom, Wolfenstein New Blood, Torchlight 2 et j’en passe.   Cette équipe est reconnue comme étant sérieuse et qui n’a pas peur des défis et c’est encore une fois ce qu’elle a réussie à faire avec Doom Eternal.  


Reprenons depuis le début 

Le jeu se passe après les événements de Doom (2016). On incarne encore le ‘’Doom Slayer’’ qui est renvoyé sur terre afin de repousser l’invasion des démons de l’enfer.  Oui l’histoire est intéressante, mais on s’en lasse rapidement. Ce que l’on veut c’est de l’action et je peux vous dire que vous serez ravi.  On s’entend que le principe du jeu demeure le même, vous vous déplacez et des ordres d’ennemis vont venir vous attaquer. Cependant, c’est tellement jouissif et surtout très stressant. Contrairement aux autres FPS, on est limités dans nos mouvements. On ne peut pas se pencher pour éviter que les ennemis nous voient où tenter de se cacher derrière un rocher ou un obstacle. Vous devrez constamment vous déplacer rapidement afin d’éviter de vous faire blesser. Pour mon petit cœur, c’était pas mal trop.   


Personnellement, je ne pourrai jouer pendant des heures, des plans de faire une crise cardiaque ou de lancer ma manette par la fenêtre car oui, vous allez mourir souvent. Au cours des votre aventure, vous aurez la chance de pouvoir faire pleins de modifications que ce soit pour vos armes, améliorer votre santé, sauter plus loin, etc. Car plus vous avancerez, plus les ennemis seront coriaces.  On y joue principalement en solo.  Il y a un mode multijoueur qu’on appelle le Battlemode. Vous y jouez à 3 joueurs :  le Doom Slayer et 2 démons. Vous devrez avoir un abonnement au service Nintendo Switch Online afin de pouvoir en profiter. Aussi, pour votre info, le DLC The Ancient Gods sortira éventuellement sur Switch, mais il n’y a pas de date de confirmée actuellement et ce DLC n’est pas inclus dans le prix du jeu.  

 
Comment est l’expérience sur Switch? 

Le jeu en tant que tel est amusant, et on y retrouve l’essence même de la série Doom. À moins que je ne me trompe tous les jeux de la série ont été portés sur Switch et cette console a besoin de jeux d’action pour adultes. Il est fluide, rapide, n’a pas montré le moindre ‘’bogue’’ technique et ce même si le jeu roule à 30 images par secondes.   Aussi, il faut l’avouer, que ce pouvoir jouer avec ce jeu n’importe ou grâce à la portabilité de la console rend l’expérience encore plus intéressante.  De ce côté-là, tout roule sur des roulettes. 

Extrait vidéo version Switch par Nintendo Life

En revanche, quand j’y ai joué, j’avais toujours l’impression qu’il manque quelque chose, la sensation de rester sur mon appétit de « gamer ». Graphiquement parlant, le jeu n’est pas super beau (je l’ai trouvé mieux en mode portable). On a la sensation qu’il manque de textures, de détails qui peuvent faire la différence. On dirait que les graphismes ont comme une couche de fumée dessus. C’est difficile à expliquer, c’est comme s’il manquait de netteté et j’avoue que cela gâche l’expérience. C’est rare que je mentionne ce point, mais dans ce cas je n’ai pas le choix, je trouve révoltant le prix demandé pour la version Switch de Doom Eternal : $79,99CAD. Je trouve que c’est carrément rire du consommateur.  

Le problème est, qu’aujourd’hui, les versions PlayStation, Xbox, PC et même sur Stadia sont beaucoup moins chères et, je trouve, pour un produit de bien meilleure qualité. La version Switch est en compétition directe avec les autres versions disponibles. Bethesda aurait dû sortir la version Switch en même temps que les autres.  Si ce n’était pas possible, la vendre à bien meilleur prix : $29,99 ou au pire $39,99. Je peux paraître sévère, mais je me mets à la place de n’importe quelle personne, qui travaille fort afin de pour pouvoir se payer un jeu, mais payer le plein prix, pour cette version, est carrément exagéré et ce sont les consommateurs et les gens qui ont développé la version Switch qui vont en payer le prix. 


Conclusion 

Oui, le jeu est super amusant et mérite sa place dans la librairie de la Nintendo Switch. Il devrait y avoir encore plus de jeux de type FPS, mais bon, ce n’est pas nous qui décidons. Les gens de Bethesda et Panic Button ont fait un beau travail d’adaptation et j’imagine que d’adapter Doom Eternal sur Switch n’a vraiment pas dû être facile. Cependant, si je peux me permettre un conseil, attendez qu’il baisse de prix. 

Payer $79,99, pour un jeu qu’on peut acheter à trois fois moins cher sur PlayStation ou Xbox, je trouve que c’est carrément rire des gens et c’est vraiment sur ce point, sur le fait de ne pas en avoir pour son argent, qui a gâché mon expérience. Ils auraient au moins dû inclure tous les DLC à venir, ça aurait été une pilule moins difficile à avaler.  Mais pour le jeu en tant que tel, il reste dans mon top 10 de l’année, mais malheureusement, cela ne sera pas pour la version Switch.   

J’aime 
-Pouvoir jouer à Doom Eternal partout
-On peut utiliser le gyroscope afin de mieux viser les ennemis
-Tout ce qu’on aime de la série Doom est là : Des ennemis dangereux et terrifiants, beaucoup d’action 

J’aime moins 
-Prix très élevé comparativement aux versions PlayStation, Xbox et PC 
-Pas de version physique de disponible  
-Aucun DLC inclus  
-Graphismes décevants

Note finale

*La copie du jeu utilisée pour la réalisation de ce test, provient de l'éditeur, lequel n'intervient aucunement dans le processus de création des critiques du Salon de Gaming de Monsieur Smith.  

 
Doom Eternal Site officiel
Développeur : ID Software / Panic Button  
Éditeur :  Bethesda Softworks 
Plateformes: Nintendo Switch (ce test) PlayStation 4, Playstation 5, 
Xbox One, Xbox Series X|S, Stadia et Steam 
Prix : $79,99 
Taille du jeu : 17,5 Gb 

Me joindre via Le Roi du Deal
Suivez les différentes plateformes du Salon de Gaming de Monsieur Smith pour ne rien manquer des prochaines publications et découvrir au quotidien, l'actualité du jeu vidéo!

Commentaires

  1. Donc si je comprends, graphiquement en deçà d’un PS4 ou Xbox One 🤔
    Comme diraient certains « la fluidité à un prix! »

    Dans l’ensemble le jeu demeure un bon achat mais en rabais seulement!
    Déjà que la version standard est offerte gratuitement avec le GamePass,

    Test honnête, cher Francis! 👌

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Monsieur Ben. C’est super apprécié. Je veux en avoir pour mon argent et la c’est pas le cas. Joyeuses fêtes mon ami

      Supprimer

Publier un commentaire