TEST - Pumpkin Jack (Switch, PS4, Xbox One, PC)


Pumpkin Jack vous souhaite une joyeuse Halloween

Par Monsieur Ben
Voilà un titre que j’attendais pas vraiment, mais en voyant le look très « Citrouilloudien » du protagoniste principal nommé Pumpkin Jack, ça m’a vraiment donné envie de l’essayer. D’autant plus que j’aime bien les jeux d’horreur avec des monstres, fantômes et chevaliers squelettes. Ceci étant dit, nous ne somme pas devant un jeu inclusif d’adultes, mais bien devant un titre pour tous, si vous aimez l’Halloween, l’ambiance générale et les musiques associées à cette fête, vous allez être servi!


Avant de poursuivre (petite parenthèse) sans être complètement néophyte du genre, j’avoue que la comparaison avec un certain MediEvil sorti sur PlayStation en 1998 et en version Remake sur PS4 en octobre 2019, donne un air de déjà-vu, mais bon, n’ayant pas vraiment joué à ce titre (mon fils pourrait plus vous en parler) j’ai décidé de le découvrir comme un nouveau jeu, tout simplement, façon de pas juger par comparaisons…


Nicolas Meyssonnier

Jeune homme (22 ans) vivant à Lyon en France est l’unique concepteur et créateur de Pumpkin Jack, rien de moins, moi qui trouvait que trois personnes pour la création d’un jeu vidéo relevait déjà d’un grand défi, difficile de croire qu’un seul individu à suffit pour donner vie à ce beau projet! Vraiment, je lui lève mon chapeau! Beaucoup d’admiration. Ça démontre comment la passion, quelle qu'elle soit, peut arriver parfois à déplacer des montagnes! 

Bien hâte de découvrir ses autres projets, il est certain qu’on a pas fini d’en entendre parler de ce Nicolas Meyssonnier! Et grand merci à l’éditeur Headup Games à qui nous devons entre autres, les jeux The Coma 2: Vicious Sisters, (testé par moi-même) et Outbuddies DX (par le collègue François Lalonde), d’avoir permis à Nicolas Meyssonnier la publication de ce surprenant Pumpkin Jack!


Ainsi arriva Pumpkin Jack!

L’histoire débute avec un prologue plutôt joyeux, les humains et animaux vivent en harmonie, tout semble couler comme de l’eau de source. Mais, la vie n'étant pas toujours un long fleuve tranquille et que comme dans la plupart des histoires... là où il y a le bien il y a le mal! L’ultime représentant du mal ici n’est pas un certain président, (quoi que j’en doute) mais nul autre que le Diable en personne ! Ce dernier n'a qu’un seul objectif (le contraire aurait été étonnant), soit de prendre le contrôle de l’humanité entière… (me fait encore penser un certain président, bref).


Il envoi donc perturbé la belle quiétude des humains avec son armée de monstres, de morts-vivants et d'autres bestioles effrayantes. Mais les humains cachent un atout, un sorcier super puissant! Tellement puissant que même le Diable refuse d’affronter sa puissance! Alors, lui viendra l’idée de faire renaître de ses cendres, l’être vivant le plus futé que la Terre est portée, un dénommé Jack! Le Roi de la tromperie! Une réputation non surfaite d’avoir dupé trois fois le Diable quand même! Il est donc normal qu’il s’en méfie et pour s’assurer de son allégeance, il lui offre la possibilité de retrouver sa pleine liberté, un pacte de rédemption, sous condition bien évidemment, soit celle de tuer le Sorcier! Mais dans les faits, de lui avoir attribué une citrouille en guise de tête à ce cher Jack… pas certain de sa bonne foi! Doute renforcé par la rencontre durant l’histoire de son complice, un espion servant à relater ses faits et gestes! Méfiez vous des hiboux!


Ainsi se joue Pumpkin Jack!

Pumpkin Jack évolue dans un monde de plateformes avec environnements 3D très colorés, (graphismes des anciennes consoles, genre PS3 / 360). Tout colle parfaitement à la thématique de l’univers entourant l’Halloween, les trames sonores et musicales sont en parfaite harmonie avec le concept! L’humour noir est omniprésent dans l’entièreté du jeu de Citrouille Jacques (pour faire changement), ce qui donne vraiment envie de suivre l’aventure jusqu’au bout! Petite précision du côté de la langue, le jeu est entièrement en français, parlé et écrit. 


Notre protagoniste ne sera pas seul, dès le tout début on fera la connaissance d’un allié fort utile que j'ai affectueusement baptisé Maître Corbeau (son bec servira d’attaques à distances). Précisons également que notre cher Jack ne restera pas les mains vides longtemps, puisque sur un amas de foin il trouvera sa première vraie arme de combat : une pelle! Bien utile pour vaincre le boss du premier niveau qui, une fois vaincu (avec l’aide de notre ami Corbeau), nous donnera déjà accès à la deuxième arme. 

Au total, le jeu propose cinq armes différentes (y a même un fusil), chacune avec des frappes distinctes. J’ai découvert qu'en sautant deux fois (bouton B) et terminé le coup (bouton Y), la frappe de force est décuplée! Très pratique lorsqu’on est entouré d’ennemis! Et que dire des boss! Ils sont très coriaces et impressionnants, superbement bien pensé (sans contredit mes moments préférés). 


Pumpkin Jack est peut-être un bon bagarreur, mais pas aussi agile pour sauter des obstacles, des plateformes ou sur de gros champignons. Malheureusement le contrôle des sauts et double sauts, souffre d’une légère imprécision qui amenuise notre d’atterrissage… Beaucoup de morts inutiles! Ou c'est peut-être juste moi qui manque de finesse, (par chance la plupart des niveaux ont des points de sauvegarde rapprochés).

Quelques endroit et puzzles certes un peu répétitifs ne pourront être résolus qu’avec une …citrouille! Et sur une autre note, d’autres zones plus exigeantes vous feront grincer des dents (le tableau qui avance tout seul!) car elles demandent une bonne dose d’agilité. Sans oublier que si on meurt on recommence au début, grrrr! Je pense à ces passages : le chariot sur rail, course de chariot à levier, course de cheval, embarcations sur rivière et même voler, si si!


Pour terminer, on peut acheter des habits à Jack (après tout c’est l’Halloween), en collectionnant des têtes de corbeaux (la monnaie du jeu). La plupart sont faciles à trouver et d’autres un peu moins… Ces costumes donnent aucun pouvoir supplémentaire, ils sont seulement esthétiques!

Ainsi soit-il Pumpkin Jack!

Déjà dis mais je le répète, y a une bonne couple de tableaux que j’ai moins aimé, l’imprécision n’aidant pas la cause. Juste essayer de ne pas sauter trop loin sinon on meurt et on revient illico au dernier point de sauvegarde avec des chargements qui dépassent les 10 secondes, recommencer souvent comme dans les zones sur rails, c’est long, longtemps! De plus, nos morts sont comptabilisées par le Diable … une phrase sarcastique est écrite avant notre retour au jeu, du genre : « C’est la 85e fois Jack! 85 déceptions! ». Juste dommage que bien des morts sont involontaires de ma part! Comme à mon habitude, j’y ai joué surtout en portable, même si le jeu était légèrement plus joli « docké », j’ai bien dis légèrement!


Sans oublier que j’ai failli ne pas être en mesure de terminer le jeu! Un méchant bogue, plus méchant que le Diable lui-même, m’empêchait de faire le dernier combat. Du coup, je m’étais dis peut-être que finalement le Sorcier avait utilisé un nouveau sort, inconnu même du concepteur, qui le rendait invulnérable et impossible à éliminer! Mais non je fabule, quoique, j’y ai presque cru! Heureusement une correction du bug à été faites, 2 jours avant l’écriture du teste, in extremis! Bref, malgré toutes les irritations mentionnées, j’ai quand même aimé et apprécié l’entièreté du jeu (terminé le jeu en 9 heures, malgré les irritants). Sur ce, joyeuse Halloween à tous et toutes!

J'aime
-Tous les Boss!
-L’histoire
-Pumpkin Jack
-Les différentes armes
-Les différents habits (pour le look)
-L’ambiance des décors et musiques
-L’humour tout au long de l’histoire
-Les différents niveaux (font tellement Halloween )
-La correction du bogue in extremis

J'aime moins
-Sauts et double sauts! (imprécis)
-Les zones sur rails (à part celui du bateau)
-Les mini jeux contre le Père Noël (et oui le Père Noël existe!)
-Finalement, peut-être un peu court?

Note finale

*La copie du jeu utilisée pour la réalisation de ce test, provient de l'éditeur, lequel n'intervient aucunement dans le processus de création des critiques du Salon de Gaming de Monsieur Smith. 


Pumpkin Jack Site officiel
Développeur : Nicolas Meyssonnier
Éditeur : Headup Games
Plateformes : Switch (ce test), Xbox One, PS4, PC
Prix : 37,79$


Retrouvez-moi sur Twitter via @monsieur_ben
Suivez les différentes plateformes du Salon de Gaming de Monsieur Smith pour ne rien manquer des prochaines publications et découvrir au quotidien, l'actualité du jeu vidéo! 

Commentaires

  1. Wow, je vais dire comme toi, c'est fort impressionnant qu'un seul homme ait réussi à mener à lui seul, un tel projet d'un tel niveau de qualité. Sans oublier qu'il lui a appliqué une rustine au bon endroit au bon moment. Heureux que le jeu t'ait plu à ce point également! Chose certaine, par son univers et tout ce que tu en a dit, tu m'as solidement donné le goût de m'y plonger! Bon test cher ami! 🙂👍

    RépondreSupprimer
  2. Tant mieux! J'ajouterai pour la correction au bon temps, y a peut-être eu aussi,
    un ajustement du contrôle pour les sauts,
    ou peut-être juste moi qui est devenu meilleur en y rejouant haha 😆
    Car oui, on s'attache réellement à cette univers déjanté créer par un seul homme!
    Déjà vouloir y retourner, démontre le plaisir d'y jouer!
    Bravo encore au concepteur Nicolas Meyssonnier!

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire