TEST / Avis : FAR Lone Sails sur Switch

Par Éric Larouche aka Monsieur LBF
FAR Lone Sails est un jeu d’exploration aventure en 2.5D développé par le studio suisse indépendant Okomotive. Le titre, qui origine d’un projet étudiant amorcé en 2015, connaît un beau succès depuis son lancement commercial sur PC en 2018. Publié sur PS4 et Xbox One ce printemps, la version Switch, qui fait l’objet de ce test, est disponible depuis août dernier. Dans FAR Lone Sails, le joueur incarne un personnage qui entreprend un fascinant voyage à bord d’un véhicule bien particulier. La majorité de l’aventure se déroule à l’intérieur de ce bolide unique qu’il faut faire rouler et entretenir (réparer, améliorer, etc.) pour cheminer dans un monde post-apocalyptique.
                       
Présentation
Visuellement, le véhicule occupe la majeure partie de l’écran en largeur et un peu plus d’un tiers en hauteur. C’est vraiment une bestiole de taille, cet engin! Pour vous donner une idée, le personnage est environ huit fois plus petit que son « ami » mécanique!
Le bolide comporte trois étages intérieurs en plus du toit où sera éventuellement installée une voile. Un ascenseur est disposé au centre et est utilisé pour circuler entre les différentes zones. Plusieurs machines ou mécanismes sont disponibles à l’intérieur ou à l’extérieur (ex : machine pour convertir les ressources en énergie, boutons de contrôle (moteur, turbo vapeur, frein), boyau d’arrosage, etc.) D’autres fonctionnalités, comme la voile, viennent s’ajouter durant l’épopée.
Fonctionnement
Pour que le véhicule puisse rouler, il faut pouvoir activer le moteur ou la voile afin de faire tourner les grosses roues avant dont est muni ce poids lourd. Pour démarrer le moteur et le garder en marche, il faut en amont produire de l’énergie en convertissant les objets sur le sol (ex : caisses).
Le joueur doit donc régulièrement déplacer le personnage hors du véhicule pour y ramener ces précieuses ressources. Puisque la machine pour convertir l’énergie et les boutons de contrôle du moteur ne sont pas au même endroit, il faut transiter constamment par l’ascenseur central. Vu l’ergonomie moyenne du véhicule, régulièrement, je ne réussissais pas à débarquer au bon étage et je devais me reprendre. Ce n’est rien de majeur mais à la longue, ce fut un brin irritant. A certains endroits durant le voyage, le passage est bloqué. Il faut alors faire une sortie hors du véhicule pour accomplir des actions dans des zones adjacentes afin de pouvoir reprendre la route.
La plupart de ces situations impliquent de se déplacer / sauter pour accéder à un mécanisme qui permet de libérer le passage. Celles-ci ne sont jamais bien difficiles à résoudre mais elles viennent néanmoins ajouter une belle variété au jeu.
Prise en main
Pour ce qui est des contrôles, ils sont très basiques mais répondent bien. Le personnage peut se déplacer, sauter, saisir des objets ou activer des mécanismes. Tout se fait uniquement avec deux boutons (A, B). Pour avoir une vue d’ensemble ou plus rapprochée, il est également possible de zoomer in/out avec les boutons ZL/ZR.
Pour ce qui est de la courbe d’apprentissage, elle est excellente. Le jeu amène le joueur à lentement découvrir, un à un, chacun de ces mécanismes et leur usage, sans qu’aucune explication ne soit requise. C’est vraiment naturel, fluide et immersif de découvrir pas à pas toute l’ingéniosité présente dans ce jeu.
Graphismes
Pour ce qui est du visuel, celui-ci est tout simplement magnifique. Tout au long du voyage, c’est un plaisir pour les yeux de découvrir ce que nous réserve la prochaine étape du périple. Je songe aux coucher de soleil sublime ou aux nombreux décors en arrière-plan qui nous laissent vaguement imaginer ce que fut ce monde autrefois. Les effets visuels sont réalistes. Que ce soit la fumée, la poussière, la vapeur s’échappant du véhicule, les intempéries, tout est vraiment réussi.
La trame sonore est remarquable, vraiment saisissante et merveilleusement bien adaptée aux émotions en dents de scie que le jeu veut que le joueur ressente tout au long du voyage. Ce n’est certainement pas un hasard que celle-ci puisse être achetée séparément! Les effets sonores ne sont pas en reste et eux aussi sont impressionnants. Je pense au bruit satisfaisant de la vapeur qui s’échappe lorsqu’on appuie sur le turbo à haute pression! Youpi !!! Je pense au claquement métallique de la pluie sur le véhicule, lequel est différent du bruit de la pluie que l’on entend en sortant du véhicule. J’entends encore le bruit du vent, celui des éclairs ou de la grêle lors des intempéries auxquelles j’ai été confronté dans mon périple. Vraiment prenant et immersif!
Un long voyage?
Pour ce que qui est de la durée de vie du jeu, elle n’est pas très longue. Il m’a pris environ 4,5h pour le compléter. De plus, maintenant que j’ai vécu cette belle aventure, je ne crois pas m’y replonger l’effet de surprise et de découverte n’y étant plus. J’ai joué la majorité du temps sur l’écran de la télévision ce qui permettait, je trouve, d’admirer davantage la beauté du jeu. Ceci étant dit, c’est très jouable en mode portatif.
Conclusion :
Je ne m’en cache pas, j’ai vraiment adoré vivre l’inoubliable voyage que propose Far Lone Sails. De par son originalité, sa signature visuelle unique et sa trame sonore prenante, je trouve que ce titre se démarque admirablement bien. Le jeu parvient réellement à nous faire vivre toute une gamme d’émotions lors de ce voyage fantastique où s’établit un lien émotionnel étonnant avec notre lourdaud de « bolide ». Vendu 18,89$, Far Lone Sails vient offrir une expérience de jeu unique et innovante mais il faut être conscient de la durée de vie éphémère du moment au même titre qu’un bon film au cinéma.
J’ai aimé:
-La bande-originale prenante
-Le visuel magnifique
-L’atmosphère saisissante
-L’expérience forte en émotions variées
-La courbe d’apprentissage fluide
-L’immersion continuelle
-Le côté innovant du jeu
-L’ingéniosité du véhicule et ses multiples mécanismes
-Le lien qui se développe peu à peu avec le véhicule…
-La satisfaction de dévaler une pente à toute vitesse!
J’ai moins aimé:
-La durée de vie un peu courte du jeu
-L’ergonomie moyenne à l’intérieur du véhicule
-…et le passage obligé dans l’ascenseur central lors des nombreux allers retours entre le convertisseur énergie et la salle des moteurs
Note finale

*La copie du jeu utilisée pour cette critique provient de l'éditeur, lequel n'intervient aucunement dans le processus de création des tests du Salon de Gaming de Monsieur Smith.

FAR Lone Sails Site officiel
Développeur : Okomotive
Éditeur : Mixtivision
Plateformes : PC, PS4, Xbox One, Switch (ce test)
Prix : 18,89$

Twitter , Facebook , YouTube du Salon de Gaming de Monsieur Smith
Notre section des tests : Par ici!
Les autres articles de Monsieur LBF

Commentaires

  1. Déjà sur ma looooonnngue liste de souhaits ,
    FAR:Lone Sails, est effectivement très beau visuellement ,
    Sur le site Okomotive il y a la photo des 6 concepteurs du jeu très cool 😎
    Première édition de Mixtivision sur Switch,
    content de voir qu’il ont récolté cette belle note de 8.5!

    Pour la longueur du jeu par contre, je suis un peu déçu.
    Pour moi les jeux en bas de 5 heures, ne devrais pas dépasser les 9.99$, mais bon,
    Ce sera un achat illico à 50% seulement!

    Bravo pour tes explications (bien détaillées 😉) cher MLBF 👍



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as un bon point sur le prix. Pour moi, quand il sera en promotion ce sera un "no-brainer" que je conseillerais sans hésiter. Maintenant à son prix actuel, la question de la durée vs le prix peut se poser effectivement, et ce , malgré toutes les qualités du produit. Rendu là c'est une question de choix perso sur le prix qu'on considère juste pour un titre avec une courte durée de vie, mais de haute qualité. J'ai longtemps hésité dans ma critique sur ce point et j'ai décidé de laisser le lecteur en juger ;) Merci pour le bon commentaire :)

      Supprimer
  2. WOW! J'avais vu ce titre, mais n'étais pas tr`s convaincu..... Mais là, avec une critique aussi bien livrée, j'ai soudainement beaucoup plus envie de me le procurer! Merci pour ta critique du jeu Monsieur LBF! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le bon commentaire sur mon texte. Je ne crois pas que tu regretteras de t'y plonger ;) que ce soit maintenant ou lors d'une promo.

      Supprimer

Publier un commentaire