TEST - Astroneer : le test sur Nintendo Switch

Astroneer sur Nintendo Switch est immersif, fun, bourré de bonnes idées, mais victime de soucis techniques.

Par Monsieur Ben
Espace, frontière de l'infini vers laquelle à voyagé le vaisseau spatial d’Astroneer. Sa mission: découvrir de nouveaux mondes, explorer d’autres planètes et au mépris du danger, trouver un moyen de revenir au bercail sain et sauf! Bon... bon ok, mon entrée à la matière ressemble un petit peu (juste un petit peu) à une phrase souvent répétée par un certain Capitaine K d’une grosse entreprise... oups d’un vaisseau appelé Enterprise, mais bon comme dirait Charles Patenaude, un capitaine d’un autre vaisseau tendrement surnommé le Romano Fafard : « Comme disait mon vieil ami Neil Armstroneer... Rien ne sert de courir, la vie est binque trop courte! Sauf si t’as oublié ton p’tit casque d’astronaute en dessous de ton lit mon pépère!»


Bac à Sable

Astroneer est indiscutablement un jeu centré sandbox, l’environnement est totalement modifiable où l'on peut creuser, extraire, ou aplatir le sol à volonté. Une mini imprimante 3D reliée au sac à dos, assure une première étape en créations diverses et une fois qu’on à accumulé suffisamment de points d’énergie (octets) on peut dès lors, déverrouiller différents plans permettant la création de mécanismes, de plateformes, d'une plus grande imprimante 3D et ultimement, fabriquer une navette à voyager vers d’autres planètes!

C'est System Era Softworks qui a développé cette idée de bac à sable spatial sur PC en 2014 et qui a d'ailleurs connu un succès immédiat. Une version console mise au goût du jour fut éditée en 2019 pour Xbox One et PlayStation 4, pour finalement, aboutir sur Nintendo Switch en ce début d’année 2022!


La base de la base!

Pas toujours facile un jeu PC pensé clavier/souris à adapter à un gameplay à la manette. Astroneer le fait ressentir dès les premières minutes! Une ergonomie pas très intuitive, demandant un certain temps d'adaptation.

L’effet naturel de déplacer un curseur sur l’écran part vite au galop manette en mains! Plutôt rigide, il faut bouger le joystick droit en tenant le bouton ZL… en mode sac à dos c’est un vrai calvaire quand on essaie de pointer les objets… Par chance, il y a une molette de sélection sur le bouton droit de la croix qui ouvre la boussole, le journal de missions et le catalogue de recherches! Malheureusement, il n’y a pas de tactile en mode portable, c’est très dommage!


Vue que le but principal est l’exploration des lieux, il faut rapidement apprendre à créer des rallonges à oxygène, sortes de câbles reliés entres eux qui faciliteront nos recherches et plus tard, grâce aux imprimantes, la création de véhicules terrestres (permettant de voyager sans rallonge) et ultimement des navettes spatiales!

Au départ de l’aventure il n’y a pas vraiment d’indications pour les touches, donc il faut se rabattre au menu du jeu! Il y une aide rapide sous l’onglet Astropidie sur les premières bases d’Astroneer, les planètes à visiter, les dangers et le plus important, les ressources. Donc tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur eux et que vous avez jamais osé demandé...se trouve là!


Puis toujours dans le même menu on y trouve les tutoriels :
  • Construction de base (imprimantes) 
  • Missions (le coté exploration)
  • Fabrication (ou comment se servir des ressources) 
  • Automation (un coup de mécanique ça vaut un bon coup de main!) 
  • Rechercher (scanner et analyser les échantillons procure des données (octets) qui serviront à débloquer davantage d’objets imprimables)
  • Énergie (sans électricité, pas d’eau chaude pour un bon café!)
Enfin, un aspect non-négligeable soit le Mode Créatif que je recommande fortement, histoire de se familiariser avec l’ensemble des commandes, de l’utilisation d’outils de terrain ou simplement prendre le temps de créer plein de trucs sans trop se tirer les cheveux ou courir après son oxygène! D’ailleurs il est étonnant de voir plein d’espèces végétales à nos pieds et des arbres qui parfois pousser par le vent, vont se mettre à propager autant de toxicité! Heureusement, nous on a nos rallonges et notre air pur, ouf!


Nintendo Switch

Normalement je préconise les jeux sur Switch, évidemment dû à sa portabilité et les exclusivités de Nintendo, beaucoup de jeux ont eu de très bonnes adaptations, Steeve pourrait vous en nommer autant que moi! Mais là pour Astroneer, pas certain que je pousserais son achat sur Switch! 

D’autant plus que le jeu est offert gratuitement aux abonnées Game Pass une version que j’ai essayé pour constater finalement que sur Xbox il s’en tirait beaucoup mieux (mais... pas pour le contrôle sur manette, car c’est tout aussi fastidieux). C’est vraiment au niveau technique de l’ensemble que le bat blesse! Non pas que le jeu est si laid, au contraire ,j’aime bien la patte artistique et colorée sur Switch. D'ailleurs, j’ai réussi à quitter la planète et me poser sur sa lune et laissez moi vous dire que c’est super joli!


Je crois donc que les réponses sont dans ces questions : Est-ce que le coté procédural est trop gourmand pour la console? Creuser, façonner, aplanir? Trop demandant? Cela incite-il tous les objets, la flore, les arbres et même les montagnes à ''popper'' de partout? Comprenez moi bien, c’est du popping au quart de tour, s’en devient presque risible! Ajoutez à cela quelques saccades en jeu ici et là! Ha oui, il y a un mode coop en ligne (entre amis Switch seulement)! Je ne l'ai pas testé, apparemment je suis le seul à y avoir jouer! lol

Bref, combiné à un contrôle pas très ergonomique, on va se le dire, si j’avais un PC, ce serait ma version: clavier / souris sans contredit!

J'aime
  • Le mode créatif
  • Exploration générale
  • Les missions
  • Journal de recherches
  • Les rallonges d’oxygène, c’est très cool!
  • Chercher les ressources
  • Imprimante 3D très bonne idée!
  • Creuser jusqu’au noyau de la planète, wow!
  • Les grandes salles à trouver et à déverrouiller!
  • Système jour et nuit (Peut-être un peu trop rapide)
  • Plein de goodies à déverrouillés (on peux aussi acheter en ligne)
  • Visiter d’autres planètes!
J'aime moins
  • Contrôles des boutons inadéquats!
  • Popping beaucoup trop apparent!
  • Tutoriel inexistant (faut lire quoi faire dans le menu)
  • Les mini saccades
Note finale

*La copie du jeu utilisée pour la réalisation de ce test, provient de l'éditeur, lequel n'intervient aucunement dans le processus de création des critiques du Salon de Gaming de Monsieur Smith.

Astroneer Site officiel
Développé et édité par System Era Softworks
Plateformes : Nintendo Switch (ce test), PS4, Xbox One, PC
Prix : 39,89$

Me joindre sur Twitter via @monsieur_ben
Abonnez-vous aux différents réseaux sociaux du Salon de Gaming de Monsieur Smith pour ne rien manquer des prochaines publications et découvrir au quotidien, l'actualité du jeu vidéo!

Commentaires