TEST - Immortals Fenyx Rising (PS4, PS5)

Le casse-tête des dieux

Par Jérôme Rajot
Cette fin d’année, Ubisoft a été très prolifique. Après un troisième épisode de Watch Dogs Legion, nous avoir fait voyager en compagnie des Vikings avec Assassin's Creed, c’est le studio de Québec qui nous ramène avec la mythologique grecque dans une toute nouvelle licence, Immortals Fenyx Rising.


Histoire

Nous incarnons Fenyx, une jeune héroïne (ou héros) rescapée d'un navire ayant subi une énorme tempête. En reprenant connaissance, elle s'aperçoit qu'elle va devoir suivre les traces de son frère perdu et surtout libérer les Dieux de la malédiction du titan Typhon. L'originalité vient du fait que tout nous est conté par Zeus et Prométhée qui n'hésiteront pas à changer leur discours suivant nos actions, et ils prendront plaisir à commenter toute notre aventure. Notre mission est donc de libérer Aphrodite, Ares, Athéna et Héphaïstos qui ont été transformés chacun sous une forme assez originale...


La carte du monde est répartie en plusieurs zones, une pour chaque Déesse ou Dieu à sauver et chacun a son type d’environnement correspondant à sa personnalité. Nous pouvons nous promener à loisir entre chacune, il n’y a pas d’ordre précis, mais il est préférable de se familiariser avec les mécaniques du jeu en commençant par Aphrodite. Et nous vous conseillons de faire comme Gérard, d’y aller Dieu par Dieu la jouabilité du titre afin de se familiariser avec la jouabilité et divers mécanismes de jeu. Mais le monde de Fenyx est riche, très riche ! Il y a beaucoup de choses à faire en plus des quêtes divines, le cœur du jeu serait même plutôt les cryptes du Tartare. 


Ces minis donjons se retrouvent un peu partout sur la carte, ils recèlent bon nombre de trésors et à la clef un éclair de Zeus. Pour découvrir tous les secrets éparpillés, il suffit d'appuyer sur une touche (R3 sur PlayStation) afin de passer en vue à la première personne, et de là vous pouvez marquer tous les trésors, cryptes, ambroisie, etc. Soit vous êtes plutôt du style aventurier et vous préférez les découvrir par vous-mêmes en explorant, soit vous voulez vous fixer des objectifs et accéder à tous les objets clés qui vous aideront dans votre quête. Et nous ne vous conseillons que trop d'aller chercher tout cela afin de ne pas trop galérer.


Mécanismes de jeu

Tout le challenge du jeu se scinde en deux parties, les énigmes et les combats. Au début de chaque crypte, il y a la difficulté d'affichée. Il est donc préférable de s'être bien équipé et d'avoir augmenté sa barre de vie et d'endurance avant de s'attaquer à des cryptes de niveau 3 par exemple.

Les mécanismes de combats sont assez simples, mais complets, nous sommes armés d'une épée, puis nous retrouvons une hache, et un arc. Nous pouvons utiliser les contres, ou des esquives et en les réussissant  au bon moment, cela nous ouvre une fenêtre durant laquelle le temps est ralenti nous permettant d'enchaîner les combos sur nos adversaires. En plus de leur barre de vie, les adversaires disposent d'une barre d'étourdissements qui une fois remplit le met à terre le rendant complètement vulnérable pendant une courte durée. Cette barre peut être remplie via des coups, mais surtout en utilisant des techniques spéciales plus dévastatrices, mais puisant dans notre jauge d'endurance. 


Le bestiaire est assez varié dans l'ensemble, surtout pour les boss et « sous boss », mais pour les ennemis classiques tous puisant dans la mythologie grecque, comme les gardes, les cyclopes, Minotaures, gorgones, griffons... sont toujours les mêmes, peu importe l'environnement et la zone de la carte, ce qui peut donner une certaine lassitude dans les affrontements.


Le jeu peut s'apprécier de différentes façons, en se concentrant sur l'aventure et les missions qu'on nous donne, ou en explorant, en affrontant les ennemis qui nous barrent la route, et en voulant résoudre toutes les énigmes. On a presque l'impression de vivre un "escape room" mélangé à un jeu d'aventure. On peut s'y perdre pendant des heures, ou simplement faire des petites sessions pour réussir une ou deux cryptes du Tartare comme si on faisait des mots croisés pour se divertir. 

Détail technique très appréciable, la sauvegarde du jeu est cross-platform, ce qui signifie que vous pouvez reprendre votre partie peu importe la console avec laquelle vous jouez. Vous pouvez aussi bien commencer la partie sur PlayStation 4, le temps de trouver une PS5... Ou le continuer sur Nintendo Switch, ou même sur Google Stadia, il n'y a aucune contrainte. Tout se fait directement dans le menu du jeu où nous pouvons envoyer la sauvegarde en ligne, pour la charger après simplement sur l'autre plateforme.


Concernant les énigmes, il s’agit souvent d’activer des leviers, de déplacer des blocs, poser les bons blocs suivant leur poids sur les bons interrupteurs, mais aussi diriger une flèche enflammée vers des torches bien cachées, réussir à placer des blocs d'illustrations dans le bon sens, trouver toutes les sphères pour recréer une constellation, faire passer des flèches à travers une série d'anneaux, ou encore trouver des notes de musiques à reproduire sur une Lyre principale... De quoi bien tester notre dextérité, mais surtout notre patience et nous faire creuser les méninges. 


Certaines énigmes peuvent paraître assez frustrantes, mais il y a tant à faire, alors il ne faut pas rester bloqué sur un puzzle pendant 30 minutes, il vaut mieux aller faire d'autres choses et y revenir plus tard, et parfois la solution va nous sauter aux yeux immédiatement en y retournant. Un léger problème de jouabilité peut quand même se faire sentir, lorsque nous déplaçons des blocs avec notre pouvoir de lévitation, et qu'on déclenche une attaque spéciale sans le vouloir...

Pour améliorer tout son équipement et son personnage, ça ne se fait pas avec de l'expérience, mais en récoltant les objets sacrés comme les éclairs de Zeus pour l'endurance, et l'ambroisie pour la santé, des pièces de Charon pour les habilités spéciales, il faut se rendre dans les Halles des Dieux où nous pouvons échanger nos biens contre ces améliorations. 




Disséminer un peu partout, nous récoltons également des fruits, des champignons, des fleurs, qui servent à fabriquer des potions pour nous redonner de la vie, de l'endurance ou améliorer temporairement nos attaques ou notre défense. C'est aussi l'endroit pour accepter de nouveaux défis pour gagner aussi les ingrédients précédemment nommés, et même des défis quotidiens pouvant augmenter la durée de vie du jeu déjà bien conséquente. Vous y retrouverez également les Dieux que vous avez sauvés et en plus de nous gratifier de 3 bénédictions chacun nous octroyant des nouvelles capacités, ils nous offrent aussi dialogues toujours remplis d'humour et de second degré.

Un voyage amusant et rafraîchissant

Graphismes et sons

Nous vivons une année des plus difficiles où toute l’actualité est très sombre, heureusement les jeux vidéo sont là pour nous échapper de la dure réalité et nous faire voyager. Immortals Fenyx Rising est un jeu très coloré, nous voyageons à travers des décors parfois très détaillés, comme les peintures, même sur les vases, et des environnements plus sommaires, le tout nous rappelant des films d’animation de grands studios comme Pixar ou Dreamworks. Nous pouvons personnaliser à loisir notre personnage, sa coupe de cheveux, sa barbe, mais aussi notre équipement, et même les animaux qui nous accompagnent aussi bien la monture que notre compagnon ailé, certains attributs sont uniquement cosmétique, mais pour l'équipement que nous trouvons dans les coffres, ils possèdent chacun une habilité spéciale, chacun peut y trouver son bonheur suivant son style de jeu. 


Le titre reste toujours très agréable à l'œil, et nous n'avons eu aucun problème technique durant notre périple d'un point de vue visuel. Mais nous avons rencontré un problème majeur qui nous a empêchés de débuter vraiment notre partie, et un autre concernant les voix françaises qui s'étaient désinstallées... Heureusement, deux correctifs sont déjà disponibles pour corriger ces petites problématiques. Le jeu tourne parfaitement sinon sur PlayStation 5, c'est fluide, propre, et les temps de chargements sont vraiment très courts. Il faut être rapide pour lire les conseils qui nous sont proposés durant ces écrans de chargement, agrémentés parfois d'une blague de Zeus.


Et c'est bien là toute la force et l'identité d'Immortals Fenyx Rising. Si aux premiers abords, on ressent un mix entre Assassin's Creed Odyssey et Zelda Breath of the Wild de par ses mécanismes de jeux (les 4 divinités, les petits donjons à énigmes, la façon de se battre), et Ubisoft Québec ne cache pas ces inspirations, mais après les premières heures de jeu, ces impressions laissent place à une identité propre. Le titre nous offre un véritable vent de fraîcheur, aussi bien par ses environnements colorés et chatoyants, que par son humour travaillé. 

Zeus et Prométhée brisent souvent le 4e mur, ce qui nous plonge encore plus dans le jeu, tout est sujet à la dérision, et notre aventure est donc ponctuée par des commentaires de nos deux comparses. J'ai pour habitude de faire les jeux dans la langue originale, mais pour Fenyx, j'ai décidé d'opter pour le doublage français qui est d'une excellente qualité, surtout pour Zeus évidemment, puisqu'il est doublé par Lionel Astier, que nous connaissons pour son rôle de Leodagan dans la série Kaamelot. On s'aperçoit que beaucoup de traits du personnage sont propres à l'acteur, et cela transpire dans ses intonations et sa répartie même en tant que Zeus.


Du côté de l'audio, les musiques sont très agréables, rythment bien notre aventure, et il y a une attention particulière au « sound design » pour rendre l'univers du jeu très riche et organique. Il y a vraiment un sentiment d'avoir plusieurs couches sonores qui nous plongent vraiment dans cet univers.

Conclusion

Ubisoft sort enfin de ses franchises habituelles, tout en nous gardant dans des pantoufles confortables. Immortals Fenyx Rising est un jeu très plaisant à parcourir, le jeu arrive à se démarquer par son humour qui fait du bien au moral, mais qui n'est pas non plus de tout repos ! Il faut s'armer d'une patience divine afin de relever tous les défis tels Hercules et ses travaux, heureusement, le jeu est plus facile à se procurer que le laissez-passer A38. Un peu de variété au niveau du bestiaire et des énigmes n'aurait pas été de refus, mais Ubisoft Québec nous promet déjà des contenus qui vont apporter leurs lots de nouveautés dans les mois à venir, et même malgré quelques petits soucis techniques, tout cela ne vient pas gâcher le plaisir.

Un premier coup d'envol réussi donc pour les équipes d'Ubisoft Québec qui nous invitent au royaume des Dieux le sourire aux lèvres et des étoiles dans les yeux (et de la fumée qui sort de nos oreilles).

J'aime
Un univers coloré
Des personnages tout aussi colorés
L'humour
Le doublage français
Un jeu d'évasion avec une grande aventure
Une durée de vie conséquente
Les sauvegardes cross-platform
Un gameplay varié

J'aime pas
Petits problèmes techniques
Les ennemis de bases peu variés
Quelques énigmes frustrantes
 
Note finale

*La copie du jeu utilisée pour la réalisation de ce test, provient de l'éditeur, lequel n'intervient aucunement dans le processus de création des critiques du Salon de Gaming de Monsieur Smith.  

Immortals Fenyx Rising Site officiel
Développeur : Ubisoft Québec
Éditeur : Ubisoft
Plateformes : PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S, Stadia, PC, Switch
Prix : 79,99$


Me joindre sur Twitter via @vanouchou
Suivez les différentes plateformes du Salon de Gaming de Monsieur Smith pour ne rien manquer des prochaines publications et découvrir au quotidien, l'actualité du jeu vidéo! 

Commentaires

  1. Merveilleux cette idée de sauvegarde entre console
    finalement je vais sûrement l'essayé sur ma Switch,
    merci pour ton test .Jérôme!

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire