TEST - DiRT 5 (PS4, PS5)

Beaucoup de plaisir avec le jeu DiRT 5

Par Francis Payant
Eh oui, on est déjà rendu au cinquième jeu de la série de course DiRT (lancée en 2007), mais en fait il y en a huit au total si on ajoute les jeux DiRT Showdown, Rally et Rally 2.0 (sorti en février 2019). Je l’ai d’abord testé sur PlayStation 4 et eu la chance aussi de transiger, gratuitement, vers la version PlayStation 5 et voici ce que j’en ai pensé.  


En voiture Simone

D’abord annoncé durant la présentation Xbox Live 2020, j’ai été immédiatement charmé par ce jeu qui avait l’air complètement déjanté. Et on ne se le cachera pas, il l’est. Il est intéressant de préciser que certains concepteurs des séries DriveClub et Motorstorm ont travaillé dessus et cela se voit.  Oubliez les jeux de type simulation, Dirt 5 est un jeu complètement arcade.   Le genre où  l’on s’installe, qu’on met notre cerveau dans le coffre à gant et qu’on course pour son plus simple plaisir. La prise en main est très rapide et on est pratiquement immédiatement familier avec les contrôles qui sont vraiment simples. R2 pour l’accélérateur, L2 pour le frein, L1 pour changer la vue, etc.  

Petit détail, si vous en avez un, vous ne pourrez pas utiliser votre volant de course, mais ce n’est vraiment pas grave. Dans ce cas, il n’y a pas vraiment d’histoire, vous commencez en bas de l’échelle et vous faites des courses que vous débloquerez au fur et à mesure. Vous vous ferez aider par notre mentor, Alex, AJ, Janicek qui est personnifié par nulle autre que Troy Baker (l’acteur qui joue Joel dans la série de jeux The Last of Us sur PlayStation).  


On fait la course ou si on admire le paysage? 

Cette question peut sembler banale, mais j’ai vraiment été impressionné par les graphismes du jeu. Que ce soit sur PS4 ou PS5, ils sont vraiment superbes.  Je trouve que les concepteurs ont vraiment pris soin des tracés et surtout des environnements. Dès fois, on aurait envie de s’arrêter et de prendre une photo, mais les 11 autres concurrents vont vous ramener sur terre assez rapidement. Vous aurez la chance de courser à plusieurs endroits par le monde : sur la East River glacée de New-York, en Chine, en Grèce, en Norvège, en Italie et j’en passe. Afin de rendre hommage au pays visité, tous les commentaires que vous entendrez sur la piste seront dans la langue du pays ou la course se déroulera.  


Si vous avez la chance d’y jouer sur PlayStation 5, sachez d’abord que la mise à jour de PS4 à PS5 est totalement gratuite. Sur Playstation 5, vous aurez une option graphique afin de mettre le jeu à 120 images par seconde, un temps de chargement accéléré. Mais ce qui a retenu mon attention est la différence au niveau des contrôles.  Eh oui, sur PS5, les boutons haptiques seront activés ce qui fait que vous devrez mettre plus de pression sur l’accélérateur et le frein. Honnêtement c’est vraiment fun ça. Quand vous roulez, vous sentirez tout ce que les roues toucheront : la neige, la roche, l’eau. Faut vraiment l’essayer pour comprendre. 


J’ai envie de modifier ma voiture, je peux? 

Oui et non. Toutes les voitures sont modifiables principalement au niveau de leur apparence. Vous pouvez changer la ou les couleurs, mettre des autocollants de tous genre, mais c’est pas mal tout.  Il ne vous sera pas possible de changer des pièces, des pneus ou autres objets de performance afin de vous améliorer. Vous pourrez également vous mettre des autocollants de commanditaires d’entreprises qui existent vraiment :  Codemasters, Logitech, Snap-On, Pepsi et j’en passe.   

Ce qui est dommage avec cette fonction c’est que oui, vous pouvez choisir un ou plusieurs commendataires, mais vous ne pouvez pas choisir ou le placer sur la voiture, changer la grosseur, etc. Pour la même voiture, vous pouvez choisir plusieurs couleurs et décals, mais il aurait été intéressant de pouvoir télécharger celles des autres joueurs sur internet. Un peu comme on peut faire dans la série Forza. Mais bon, ça n’enlève rien au plaisir d’y jouer.  Pour ce qui est des voitures en tant que tel, vous aurez l’embarras du choix : Volkswagen, Porsche, Austin Martin, Audi, Ford, Subaru, Mini, etc.  


Est-ce qu’on peut jouer avec des amis? 

Bien sûr que oui, mais, dans mon cas, je n’ai vraiment pas été chanceux et à chaque essai, il n’y avait pas de joueurs en ligne. Ça aurait été intéressant de pouvoir conduire contre d’autres pilotes. Cependant, et c’est vraiment une caractéristique qui est de plus en plus rare dans les jeux d’aujourd’hui: on peut jouer en écran scindé avec des amis chez soi. Hé oui, enfin un jeu de course on peut s’asseoir chez nous avez nos amis et jouer dans son salon comme à l’époque de notre adolescence.  Bon c’est sûr que la Covid-19 n’aide pas, mais elle ne durera pas tout le temps, elle.    


Et les types de courses, eux? 

Le mode Carrière, est, tant qu’à moi, l’élément principal du jeu. Au cours de celle-ci, vous aurez la chance de participer à plusieurs types de course et utiliser plusieurs genre de véhicules. On parle de course dans les montagnes, dans la forêt, en ville, sur la glace, dans des stades en ovale où on utilisera des véhicules conçus pour tourner de façon naturelle à gauche et c’est l’enfer de garder la voiture droite. Ce mode là demande de la pratique. Les pistes sont vraiment bien faites et définies. On voit cela que rarement dans les jeux de course, la dénivellation. Parfois nous sommes en train de monter, d’autres moment de descendre. Les circuits ne sont jamais plats et cela rend l’action encore plus intéressante. Aussi, la météo est dynamique. Vous commencez votre course, il fait clair et d’ici la fin de celle-ci, il fera nuit. C’est vraiment bien fait. 


Personnellement, les courses ou j’ai eu le plus de difficulté sont celles sur la glace. Ce n’est vraiment pas facile et je n’ai jamais gagné. Je vais essayer de me pratiquer cet hier près de chez moi. Il y a un mode qui se passe dans une arène et ou vous devrez faire des cascades de tous genre afin de gagner des points (des beignes (donuts), des sauts, briser des obstacles, etc. Je n’ai pas vraiment embarqué dans ce mode.  Probablement parce qu’il demande beaucoup d’adresse et que, personnellement, ce n’est pas ma tasse de thé. Mais, il y a un mode qui est vraiment intéressant. C’est celui ou nous pouvons créer nos propre circuits, et ou arènes de course. 


Je n’en n’ai pas construit un moi-même, car je n’ai pas la patience, mais j’ai coursé sur celles dessinées par d’autres joueurs (euses) et c’est vraiment amusant. Un vrai carré de sable pour l’amateur (trice) de course qui dort en vous. Vous y retrouverez des circuits de tous genre avec des tunnels, des cascades, des montées en escalier, des courses en hauteur sans mur, etc. Celle que j’ai eu le plus de fun est celle avec des tournants très serrés à 90 degrés avec des sections où j’avais l’impression d’être dans une glissade d’eau.  Ce mode pourrait vous amuser pour un méchant bon bout de temps.     


C’est la dernière ligne droite… 

C’est à cet instant précis que nous franchissons le fil d’arrivée. Est-ce que ce jeu de course à gagné avec moi? Évidemment que oui. DiRT 5 est vraiment amusant, ne se prend pas au sérieux, les graphismes sont superbes, les courses et leurs différents modes sont variées et nous voulons toujours aller plus loin dans notre carrière. Si vous aimez les jeux déjantés à la Motorstorm, DriveClub ou OnRush, eh bien DiRT 5 est pour vous. Même si vous n’êtes pas sur la nouvelle génération de consoles (PS5 et ou Xbox Series), ce n’est pas grave car vous aurez beaucoup de plaisir sur PS4 et Xbox One.     

J’aime 
Graphismes magnifiques (PS4 et PS5) 
Enfin un jeu de course avec un mode multi-joueur local
La dénivellation de certaines courses
Mise à jour à la PS5 / Xbox Series gratuite
Pouvoir créer et profiter des créations de niveaux des autres joueurs (euses) 

J’aime moins 
Le mode en ligne est pratiquement désert
Les niveaux ou l’on doit faire des cascades dans des stades
Personnalisation des véhicules aurait pu être améliorée

Note finale 

*La copie du jeu utilisée pour la réalisation de ce test, provient de l'éditeur, lequel n'intervient aucunement dans le processus de création des critiques du Salon de Gaming de Monsieur Smith.  

Développeur : Codemasters Cheshire 
Éditeur :  Codemasters 
Plateformes: PS4, PS5 (ce test), Xbox One, Xbox Series X|S, Stadia et PC
Prix : $59,99 
Taille du jeu sur PlayStation 46,5 Gb 


Me joindre via Le Roi du Deal
Suivez les différentes plateformes du Salon de Gaming de Monsieur Smith pour ne rien manquer des prochaines publications et découvrir au quotidien, l'actualité du jeu vidéo! 

Commentaires

  1. Francis, Francis, Francis, comment dire... (Tiens ça rappelle quelques chose 🤔)
    Mais bon,ce jeu est visuellement magnifique, j’avoue que j’aimerais bien y jouer...
    Honnête test, cher collègue 😉!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup monsieur Ben. C'est vrai que c'est vraiment amusant. J'aurai juste aimé me mesurer à d'autres coureurs (euses), mais ce n'est que partie remise.

      Supprimer

Publier un commentaire