TEST - Mortal Shell (PC, Xbox One, PlayStation 4)

Le meilleur Souls-like

Par Erik Gosselin
Mortal Shell est encore un autre jeu de ''type souls'' dans une mer de Souls-likes. Sera-t-il en mesure de se démarquer ?! Édité par Playstack et développé par le studio Cold Symmetry (qui n'est pas le plus connu dans le monde du jeu vidéo car Mortal Shell est leur premier jeu). Il faut avouer que le petit studio a mis la barre haute en allant dans la direction des Souls-likes et je dois dire qu'ils ne se sont pas trompé, car j'ai pris un réel plaisir à faire ce test!


Mortal Shell commence dans un monde de brouillard étrange, où vous apprenez les bases du jeu. Il n'y a pas de création de personnage dans Mortal Shell. Vous recevrez plutôt des enveloppes corporelles humaines pour jouer. Lorsque vous commencez, vous êtes à peu près nu et pouvez mourir d'un seul coup. Après un certain temps, vous recevez un Shell '' Enveloppes Corporelles '' et lorsque le didacticiel est terminé, vous entrez dans Fallgrim et l'aventure sombre commence. Il ne vous reste plus qu'à vous échapper vivant de cet endroit.


Histoire
L'histoire du jeu est très vague au départ et on ne vous expliquera absolument rien. Chaque zone a des panneaux qui vous renseignent un peu sur la zone et ses créatures. Vous devrez avancer dans le jeu pour en apprendre de plus en plus car l'histoire est en morceaux. Elle est partagée entre 4 Shells qui agissent dans le jeu comme étant des personnages différent. C'est à travers ces ''Shells'' que vous en apprendrez plus sur l'histoire du jeu qui restera tout de même très flou à la fin de votre aventure. L'histoire n'est clairement pas le point fort de ce jeu.


Jouabilité
Mortal Shell est un Souls-likes donc les combats sont brutaux. À la manière des Dark Souls de ce monde, une erreur et vous pourriez mourir. Pour éviter cela, chaque Shell peut se durcir et absorber un ou deux coups sans que vous ne subissiez de dégâts. La raison en est qu'il n'y a pas de flacon d'Estus pour se soigner. Au lieu de cela, vous devez parer les ennemis et les frapper ensuite pour leur voler des Points de Vie. Il existe des objets de guérison, mais ils sont rares. Il faut un peu de temps pour s'y habituer, mais à la fin, j'ai vraiment apprécié. Vous pouvez également revenir à la vie une fois si vous récupérez votre Shell après avoir été assommé. Ce qui vous donne une seconde vie... en quelque sorte. Il y a cinq armes au total dans le jeu, 4 armes contondantes et une genre d'arbalète '' Ballista ''. 


Chacune des armes peuvent être améliorées pour vous octroyer quelques mouvements et des dégâts supplémentaires. Parmi ces armes il y a une grande masse avec une portée élevée, un marteau et un ciseau pour la vitesse, une grande épée pour les dégâts et une épée régulière qui est bien équilibrée. Les Shells agissent comme vos classes, tel que cité plus haut vous en trouverez 4 et chacune d'elle représente un personnage. Harros est bien équilibré, mais n'excelle nulle pars. Tiel est le plus rapide, avec le plus d'endurance et la meilleure esquive. Eredrim est le tank avec le plus de vie, mais faible en endurance et une faible résolution. Solomon qui a le plus de détermination, mais qui a moins de vie. Chacun de ces personnages a ses propres compétences que vous devez améliorer pour les rendre plus efficaces.


Point fort et point faible
Les points forts du jeu sont sans aucun doute les environnements qui sont vraiment à couper le souffle. On prend un réel plaisir à tout fouiller chaque recoin du jeu. Les combats sont aussi vraiment excellents, surtout ceux contre les boss. La mécanique axée autour du durcissement de la peau pour encaisser les coups est vraiment bien pensé et ajoute un gameplay vraiment unique au jeu. Les graphismes sont vraiment excellent. Le jeu est vraiment très joli, les personnages sont très beaux et très bien réussi. Le jeu tourne très bien , aucun temps de chargement entre les zones. Les cartes sont immenses et vraiment bien pensées. Les effets de brouillard et la bande-originale sont aussi de gros points fort au jeu. 



Au niveau des points plus faibles maintenant. Il est très pauvre au niveau des armes. J'aurais préféré avoir plus de choix. Même chose au niveau du loot puisqu'il manque d'objets à collectionner. Étant donné la taille des zones, avoir plus d'objets à collecter aurait été un gros plus pour moi. Quatre Shells c’est très peu aussi. On a rapidement fait le tour des 4 Shells proposés. La bestiaire est très pauvre aussi. On combat souvent les mêmes monstres. Dernier point négatif, sa durée de vie de 17 heures pour le finir à 100%.


Conclusion
Mortal Shell est un excellent jeu que j'ai vraiment adoré malgré ses quelques défauts. Le jeu est vraiment très bon. Je le conseille à tout fan de Dark Souls. Il est pour moi le meilleur jeu ''Souls-like'' qui ne provient pas de From Software. Donc meilleur que The Surge 1 et 2, Hellpoint, Lord of the Fallen et autres. Le jeu représente un gros défi et le sentiment d'accomplissement après chaque gros combat est vraiment génial. Un jeu pour hardcore gamer et non pour le joueur occasionnel. Ma note 9/10. Cold Symmetry sera désormais un studio que j'aurai à l'oeil à l'avenir. Sur ce bon jeu !

Note finale

*La copie du jeu utilisée pour la réalisation de ce test, provient de l'éditeur, lequel n'intervient aucunement dans le processus de création des critiques du Salon de Gaming de Monsieur Smith.

Mortal Shell Site officiel
Développeur : Cold Symmetry
Éditeur : Playstack
Plateformes : PC via Epic Games Store (ce test), Xbox One, PS4
Prix : 32,99$ (PC)


Me joindre sur Twitter via @RPsych0
Suivez les différentes plateformes du Salon de Gaming de Monsieur Smith pour ne rien manquer des prochaines publications et découvrir au quotidien, l'actualité du jeu vidéo!

Commentaires