TEST - Project Warlock (Switch, PS4, Xbox One)

Par François Lalonde
Project Warlock, jeu développé par le studio polonais / allemand Buckshot Software et édité par Gaming Company. Jeu sorti à la base le 6 décembre 2018 pour ordinateur sur la plateforme Steam, des versions Nintendo Switch, PS4 et Xbox One nous sont maintenant offertes. Ce jeu a été créé et imaginé par le jeune développeur Jakub Cislo à l’âge de 18 ans, tout en continuant ses études (ce qui est vraiment remarquable et plaisant qu’un jeune de son talent soit inspiré de jeux sortis dans les années 80 et 90, ces inspirations étant sortis bien avant sa naissance).
Présentation
Project Warlock est un jeu de tir à la première personne inspiré par des classiques tel que Wolfenstein, Heretic, Hexen et un de mes jeux rétro préféré de l’époque, l’excellent Blood. Sérieusement, je n’avais pas vu venir ce titre, malgré que je fouille constamment sur le web pour trouver ce genre bijoux un peu obscur (dans le bon sens). Ce titre a vraiment été une surprise que je ne m’attendais vraiment pas ces jours-ci.
Une quête commence
Dans ce titre inspiré de vieux classiques, nous sommes appelés à être dans la peau d’un démoniste anonyme combattant les ténèbres. Au début du jeu, nous sommes armé d’un bâton qui propulse de la foudre, d'une dague magique, d'une hache et d'un bon vieux magnum, des armes qui seront très utiles pour vous défendre contre toute sorte d’hostilité. De plus, je dois vous dire qu’au-dessus de 38 armes sont disponibles tout au long de votre périple, c’est ce qu’on appelle un sacré arsenal.
Tout au long de votre quête vous serez confrontés à des créatures des plus étranges l’une que l’autre. Comme par exemple, des démones qui nous attaquent sans pitié, des chevaliers de l’enfer, des genres de créatures volantes qui lancent des boules feux et même des robots. Bref, au-dessus de 72 types d’ennemis seront là pour vous transformer la vie en enfer.
Vous allez en voir du pays!
De votre repère qu’on appelle l’atelier, vous serez projeté par un portail dans plusieurs endroits remplis de défis. En fait, dans 5 mondes avec 60 niveaux, passant par l’Antarctique, l’Égypte, des cimetières et ça jusqu’au fin fond de l’Enfer. De plus, dans l’atelier vous avez la possibilité d’améliorer votre démoniste et vos armes avec des points d’expérience qu’on accumule tout au cours de notre quête. En parlant de quête, le jeu ne met pas tellement à l'avant l’histoire qui se passe dans cet univers, à mon grand regret. On ne commence pas à voir et comprendre l’aventure avant d'avoir fait le premier monde.
Pas facile
Je dois vous avertir que Project Warlock n’est pas pour les personnes qui veulent un petit jeu tranquille, le jeu est super difficile. Bref, si vous cherchez un défi cet opus est pour vous, et surtout ne vous découragez pas à recommencer les niveaux, car il n’a pas de point de sauvegarde. Votre partie est enregistrée en complétant les niveaux. J’ai dû récidiver à maintes reprises les niveaux pour réussir à avancer. Si je puis me permettre, j’aurais ajouté un mode multijoueur en coopération pour me faire aider, car malheureusement le jeu ne se joue pas en ligne avec un ami.
Du rétro à souhait
Project Warlock nous transporte au cœur de l’âge d’or des jeux de tir à la première personne et en tant que passionné de jeux rétro, je me suis senti comme si je jouais à un nouveau jeu d’Id Software au début des années 90. Avec ces textures très pixélisées, des animations un peu saccadées, jetais comme dans mes vieilles pantoufles très confortables. Dans les options, vous avez une panoplie d’ajustements pour rendre votre expérience rétro ludique encore meilleure. Vous avez plusieurs filtres d’image à votre disposition pour donner l’impression d'un vieil écran. Le choix d’options vidéo m’a impressionné pour ce genre de jeu.

Mais look rétro ne veut pas dire que le jeu est dur à contrôler, le moteur physique ma beaucoup plu avec sa fluidité et ses contrôles acceptables, car j’ai trouvé par moment, surtout avec la Nintendo Switch en mode portable, que les contrôles n’étaient pas au point. Je conseille fortement la Pro Controller pour une prise en main optimale.
Une trame de l’enfer !!
La musique composée par Jerry Lehr et Luke Wilson se fond bien à l’image du jeu avec des rythmes de guitare endiablés et un côté électro très plaisant à l’oreille qui saura vous motiver pendant votre partie. D’une excellente qualité audio, j’ai trouvé la bande-originale très bonne et si vous voulez vous la procurer, elle est disponible gratuitement sur Steam et voici le lien.
Finalement
Mon test avec le jeu Project Warlock a été un bon retour à la source de ce que les jeux à la première personne sont maintenant devenus. J’ai bien aimé jouer à ce jeu malgré que ma patience a été mise à rude épreuve, car le jeu est très difficile malgré qu’on peut choisir le niveau de difficulté. Mais ça c’est peut-être moi et mes 37 ans qui font que je suis rendu mauvais aux jeux vidéo Hahaha !!!

Ce que j’aime :
-Style rétro super sympa
-Une panoplie d’armes à note disposition
-Jeu très fluide et rapide
-Une bonne satisfaction envers les ennemis
-Une bande-originale du tonnerre
Ce que j’aime moins :
-Difficulté mal équilibrée
-Contrôle pour choisir les armes pas tout à fait au point
-Un peu redondant
Note finale

*La copie du jeu utilisée pour la réalisation de ce test, provient de l'éditeur, lequel n'intervient aucunement dans le processus de création des critiques du Salon de Gaming de Monsieur Smith. 

Project Warlock lien Steam
Développeur : Buckshot Software
Éditeur : Gaming Company , Crunching Koalas
Plateformes : Switch (ce test), PS4, Xbox One, PC
Prix : 18,99$


Abonnez-vous (c'est gratuit) aux différents réseaux sociaux et plateformes du Salon de Gaming de Monsieur Smith pour suivre au quotidien, l'actualité jeu vidéo!
Twitter , Facebook , Twitch , YouTube , Podcast

Commentaires

  1. Bon test François, je l’avais relooké sur eShop une couple de fois, et fini par le mettre sur
    ma liste de souhaits! Ton avis confirme que j’ai bien fait!

    RépondreSupprimer
  2. Sérieusement bien aimer ce jeux rappelle beaucoup de beau souvenir a joué sur mon Pantium 2 .

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire