TEST - In Other Waters sur Nintendo Switch

Pur chef-d'oeuvre

Par Erik Gosselin
Test du jeu In Other Waters qui a été développé par l'équipe de Jump Over the Age et édité par Fellow Traveler. Rare sont les jeux qui ont réussi a conquérir mon coeur au premier regard. Ce fut le cas avec In Other Waters, la faute entre autres, à son style visuel tout simplement hors norme. Une palette de couleurs très relaxante.
Fait presque entièrement d'une combinaison invitante de bleu et de jaune, ce jeu se configure parfaitement avec seulement deux couleurs. Dans In Other Waters vous incarnez une IA qui essaie d'aider un scientifique a en retrouver un autre qui est perdu on ne sait où dans un océan étrange et parfois dangereux sur une planète extraterrestre. Vous devrez analyser l'environnement et tracer des itinéraires à travers le fond de l'océan, obtenir de brèves descriptions écrites sur le monde qui vous entoure, sa faune indigène et de courtes conversations avec le scientifique que vous aidez.
L'écriture dans le jeu est fantastique. Chaque point de cheminement et descriptions, ne sont qu'une phrase ou deux, mais ils invoquent parfaitement des images incroyables, des paysages et des créatures vraiment étranges. Une vie extraterrestre vraiment différente que ce qu'on a connu dans d'autres jeux, elles sont bizarres et littéralement d'un autre monde et cela rend le tout vraiment intéressant.
Le paysage est plus familier, des tranchées océaniques profondes, des récifs de roche et de sable et des forêts de plantes, mais bien que nous ayons tous pu regarder The Blue Planet, le concept d'explorer tout cela est encore assez étranger. En lisant sur la topographie et ce que le scientifique peut voir et interpréter, couplé à la palette de couleurs simple, les informations limitées qui apparaissent sur votre écran brossent un tableau incroyable que d'autres œuvres de science-fiction souhaitent pouvoir créer. Et pendant que vous explorez le fond de l'océan, le paysage sonore contribue à aggraver les variables de crainte, de tension et de sérénité que le jeu et l'écriture invoque.
Immersion sonore
La bande originale rappelle celle de Subnautica avec une gamme de mélodies belles mais étranges. En toute honnêteté, il y a beaucoup plus de connexion entre In Other Waters et Subnautica dans la pure joie d'une exploration douce et relaxante. Alors que Subnautica était plus libre pour commencer, In Other Waters est un peu plus linéaire sans l'être a 100% . Vous êtes quand même en mesure d'explorer une partie assez large de l'océan et de passer votre temps à trouver de nouvelles vues ou à collecter de nouveaux échantillons qui vous aident à étudier la vie extraterrestre.
Fonctionnement
J'ai passé près d'une heure à dériver entre des piliers de pierre, examinant les extraterrestres qui y vivaient. C'était presque dans la direction opposée à l'objectif, mais le jeu m'a quand même laissé le temps de le faire. De même, vous pouvez utiliser votre temps pour étudier la carte et trouver les endroits que vous auriez pu manquer plus tôt.
Les commandes peuvent initialement gêner votre envie d'explorer l'océan. Les déplacements sont plutôt lents. Cela peut sembler très lent au début par rapport à des jeux d'exploration similaires qui vous permettent de sprinter d'un point à un autre , mais cela vous place vraiment dans le rôle d'une IA accomplissant un devoir extraordinaire.
Analyser l'environnement, collecter des échantillons, tracer un itinéraire et utiliser votre inventaire (limité) ont tous leurs propres boutons à l'écran qui rendent chaque action très délibérée. Cela rappelle un peu des jeux comme Observation, mais sans jamais prendre le contrôle direct. L'une des meilleures choses dans In Other Waters est la façon dont vos interactions avec le jeu font directement écho à la façon dont le jeu présente votre rôle, ce qui vous permet vraiment de vous immerger dans le monde.
La plupart du temps, un jeu qui ne vous permet pas de dire ce que vous voulez dire ou de faire ce que vous voulez faire est frustrant, mais dans In Other Waters on vous donne suffisamment de liberté et suffisamment d'explications pour que vous ne vous sentiez jamais insatisfait par vos options. Lorsque vous parlez au scientifique,vous n’avez que le choix de dire «oui» ou «non». Cela rend vos interactions assez courtes, mais son personnage parvient toujours à briller dans l'écriture et il ne vous faut pas longtemps pour vous plonger pleinement dans son mystère personnel ainsi que dans l'océan extraterrestre.
Explorer ces eaux n’est cependant pas toujours facile. Certaines zones ne sont pas aussi accueillantes que d'autres, avec des fleurs toxiques, des courants puissants et plusieurs autres obstacles comme des amas de tentacules qui vont bloquer potentiellement votre chemin.
Si je devais trouver un défaut dans ce jeu, et que je cherche vraiment quelque chose à redire, je dois dire que l'inventaire peut être un peu intuitif. Lorsque vous parcourez vos échantillons collectés, certaines informations ne sont révélées que lorsque vous cliquez sur l'élément, mais cela vous amène parfois à l'utiliser involontairement. Il s'agit d'un problème mineur et vous apprendrez bientôt à reconnaître l'élément à partir de son image, mais cela peut être frustrant si vous utilisez accidentellement un échantillon que vous espériez ramener au laboratoire pour étude. J’ai évité de parler de l’état actuel du monde, mais je pense que In Other Waters n’aurait pas pu sortir à un meilleur moment.
Si vous vous sentez agité et enfermé, cet océan extraterrestre offre une évasion bien nécessaire. Il laisse votre esprit vagabonder et vous distrait avec ses formes de vie extraterrestres vraiment créatives, ses belles descriptions et son mystère persistant, même si vous vous sentez piégé dans votre propre exo-costume.
Conclusion
Pour terminer ce jeu est dans une classe a part au même type que le jeu Journey et Subnautica. Deux jeux uniques en leurs genres.  J'ai pris un énorme plaisir à faire ce test et plonger dans cet univers sensationnel qui ma permis de décrocher un instant par rapport à tout ce qui arrive dans le monde présentement . Ma note est de 9/10. Un véritable chef-d'oeuvre vidéoludique!

Note finale

*La copie du jeu utilisée pour la réalisation de ce test, provient de l'éditeur, lequel n'intervient
aucunement dans le processus de création des critiques du Salon de Gaming de Monsieur Smith.

In Other Waters Site officiel
Développeur : Jump Over the Age
Éditeur : Fellow Traveler
Plateformes : PC , Switch (ce test)
Prix : 18,99$

Suivez les différentes plateformes du Salon de Gaming de Monsieur Smith pour ne rien manquer de l'actualité quotidienne du jeu vidéo : Twitter , Facebook , Twitch , YouTube
Courriel monsieursmithgaming@gmail.com / Visitez notre section des tests
D'autres tests de Erik Gosselin
Rejoignez ses pages FacebookJeux-Vidéo Québec , Communauté PS4 du Québec , Nintendo Switch Québec

Commentaires

  1. Intéressant concept, ton test m’a convaincu!
    Un autre sur ma liste de souhaits!
    Merci 😊!

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire