Reportage : Board games au Salon du jeu et du jouet de Québec - rencontre avec des créateurs passionnés!

Par Eric Larouche aka Monsieur LBF
J’ai décidé d’axer ma visite au Salon du jeu et du jouet – volet « board games » en allant à la rencontre d’auteurs de jeux de plateaux. Certains ont déjà des produits commercialisés, alors que d’autres sont sur la ligne de départ sur le point donner naissance à leur projet. Ce fut un bel après-midi en compagnie des ces auteurs qui me présentaient leur « bébé » avec une passion contagieuse!

Goblivion connaît un beau succès …maintenant place à Dinoblivion!
J’ai débuté ma visite en rencontrant Jean- François Gauthier, créateur et artiste du jeu Globlivion et du tout nouveau Dinoblivion, actuellement en campagne de socio-financement sur Kickstarter : ( les infos ). 
J’ai eu une belle présentation du jeu Dinoblivion : un jeu de stratégie 1 ou 2 joueurs (duel) combinant des éléments de Tableau et de deck building dans un univers où l’humanité coexiste avec les dinosaures. Vous contrôlez les membres d’un clan primitif et devrez développer votre clan, chasser, gérer vos ressources, construire de puissants Totems et combattre de terrifiants dinosaures! 

De ce qui m’a été présenté, il semble y avoir place à plusieurs stratégies et combos différents pour atteindre la victoire, ce qui semble offrir une très belle rejouabilité. J’aime particulièrement l’idée que les cartes aient un usage multiple, ce qui majore de beaucoup le nombre d’options possibles. Également, je trouve fort intéressante l’idée des totems qui demeurent en jeu et qui semble ajouter une autre dimension au côté deck building. Enfin, tout comme son prédécesseur Goblivion, les illustrations sont jolies et humoristiques.
Tout juste avant que sa campagne de Dinoblivion ne démarre, Jean-François me partageait qu’il abordait celle-ci avec une certaine confiance, sachant que son premier jeu, Goblivion, avait reçu un bel accueil à son arrivée en sol européen. 
Pour ceux qui ne connaissent pas Goblivion, c’est un jeu de stratégie 1 ou 2 joueurs (coop) où le joueur doit faire évoluer son deck en recrutant de nouvelles cartes afin de pouvoir résister à l’assaut des monstres (goblins de toutes sorte!) qui assailliront le château. Site officiel
Pour y avoir joué en solo et en coop avec mon fils, le jeu est simple à apprendre, mais offre une belle profondeur. Réflexion et concentration sont de mise pour parvenir à décimer les boss au niveau de difficulté les plus élevés. Lors de notre rencontre, Jean-François me faisait remarquer à quel point encore aujourd’hui ce n’était n’était pas chose facile de grimper dans les ventes avec un jeu plus typé « stratégie », comparativement à un jeu grand public ou à un « party game ». Eh bien, la voie Kickstarter est peut-être le bon chemin…car au moment d’écrire ces lignes, l’objectif de 26 000$ CA de sa campagne vient tout juste d’être atteint, et ce en moins de 24h! Félicitations à Jean- François pour ce beau succès.
Bref, ce fut une belle rencontre avec Jean-François et ses amis qui étaient venus l’aider cet après-midi-là à présenter ses jeux. Un salut spécial à Marc, qui lui aussi m’a parlé durant de longues minutes avec passion de son jeu « en développement ».

Amusez-vous à « Gérer » des projets informatiques avec le jeu Mr Java!
Poursuivant ma visite, j’ai eu l’occasion de rencontrer Kevin Bouchard qui m’a présenté sa création « Mr Java », actuellement en campagne Kickstarter . Dans son jeu, on se retrouve en charge de la gestion des projets informatiques, devant assurer la satisfaction des clients, faire évoluer son équipe, tout en amassant $ et réputation. 
Le jeu propose plusieurs actions illustrées sur le plateau central : démarrer / livrer un projet, déposer une offre sur un projet, former les employés, ajouter du temps, aller sur le marché des actions pour obtenir du financement, augmenter la productivité, etc. 
Je n’ai pas eu l’occasion d’essayer le jeu durant ma visite mais après avoir écouté Kevin m’exposer les différentes actions et concepts, j’ai été impressionné par le réalisme de ce jeu de gestion.  Le jeu semble offrir nombre d’options intéressantes, tout en étant simple à apprendre. Quand je lui ai demandé, comment sa campagne se déroulait, Kevin était bien lucide. Au rythme où sa campagne évolue, même s’il reste 14 jours à celle-ci, il admettait qu’il devait envisager le scénario de ne pas atteindre son objectif de financement lors de cette première aventure « Kickstarter ».

Ceci dit, très positif dans son approche, il se disait prêt à travailler fort pour revenir en force avec une relance l’an prochain.  Il cherchera à rendre disponible aux « reviewers » des copies prototype de son jeu, ce qu’il n’a pas été en mesure de faire durant cette campagne, ce qui a limité sa visibilité. Par curiosité, je suis allé sur le bloque de Kevin sur le site de sa compagnie Viviludi et j’y ai trouvé cet article inspirant ''Une passion, une idée, un projet...'' où il nous parle de son parcours de l’idée initiale jusqu’au lancement.) Bonne chance à Kevin pour la suite de son projet et pour la prochaine itération de Mr Java! 

Dernière Alliance : un jeu d’alliance (et trahison!) pour 4 à 12 personnes!
Lors de ma troisième halte, j’ai rencontré Valéry Roy-Gosselin (à gauche) et Sébastien Roy (à droite) qui ont fondé la compagnie Game Knight Créations Ludiques Site officiel ...avec plusieurs idées de jeux dans le « cartable ». 
Ils m’ont parlé de leur première création Dernière Alliance qui devrait être lancée sur Kickstarter au printemps 2020. Leur jeu a d’ailleurs été récipiendaire du prix du public du Salon du jeu et du jouet 2019. Félicitations!
Lors de ma visite à leur kiosque, Valéry m’a présenté le jeu Dernière Alliance, un jeu qui se joue de 4 à 12 personnes. Dans ce jeu, chaque joueur personnifie un seigneur et possède une main de cartes semblables qui représentent des appuis parmi les plus importantes factions du royaume. À chaque tour, le joueur choisit une carte qui représente la délégation qu’il va envoyer sur les « Monts scintillants ». Tout dépendant de la carte jouée et de la combinaison des cartes qui sera ainsi révélée… s’en suivra alors différents effets. La diplomatie, le bluff, la stratégie, la chance et l’habileté à influencer d’autres joueurs à jouer certaines cartes vous amèneront à perdre ou non vos cartes. Les deux derniers joueurs avec au moins 3 cartes en main forment la ''Dernière Alliance'' victorieuse!

J’ai bien aimé l’idée derrière ce jeu qui requiert d’établir des alliances pour gagner, mais aussi d’en briser! Avec un bon nombre de joueurs participatifs et bavards, je crois que ce jeu peut générer bien du plaisir! J’ai interrogé Valéry sur le nombre de joueurs minimum pour atteindre le bon niveau d’interactions. Il établissait qu’à partir de 6, ça devenait intéressant.  Pour en avoir parlé avec mon groupe d’ami le lendemain midi, c’est un jeu que nous aurons définitivement à l’œil. 

Valéry me mentionnait que le prix cible du jeu allait être très raisonnable vu que c’est essentiellement un jeu de cartes. Mais il m’a aussi mentionné qu’ils aimeraient un jour offrir une version du jeu « Deluxe » dans un matériel suffisamment robuste et thématique pour être utilisé dans les activités de Donjon dragon GN (grandeur nature)! Je trouvais le concept songé et original et je pense que cela pourrait rejoindre la communauté si les coûts de production sont réalistes.

Nainporte quoi et Cha-Rat-Bia…des jeux tout indiqués pour le temps des fêtes! 
J’ai terminé mon après-midi en compagnie de Thomas Wilson, co-directeur du studio Beenox, mais aussi auteur de deux de société de type « party game » : Nainporte quoi! et Cha-Rat-Bia! (tout deux édités par Gladius). 
Ces jeux sont simples mais d’une efficacité surprenante. Dans Nainporte quoi, il faut observer les illustrations et être le premier à s’emparer du nain de caoutchouc pour donner le mot qui débute par un nain… Si personne ne trouve la réponse, vous avez droit à un « naindice ». Dans Chat-Rat-Bia, c’est le même principe mais avec des mots qui contiennent les sons Chat ou Rat.
Dynamique et d’agréable compagnie, Thomas m’a présenté ses deux créations en m’expliquant qu’il était un crinqué des jeux de mots depuis toujours. L’interrogeant à savoir où il prenait le temps pour créer des jeux, en plus de son rôle de co-directeur chez Beenox, il m’a dit que c’était sa façon de se détendre et …qu’il avait disons beaucoup d’énergie! Parlant avec fierté de ses jeux, Thomas m’a mentionné qu’il y en avait des pas mal corsées des devinettes et il m’a mis au défi. Mes résultats furent…quelque peu mitigés, jusqu’à ce qu’une demoiselle et son conjoint se joigne à nous pour me donner un coup de pouce! 
Connaissant déjà le jeu Nainporte quoi, la demoiselle était on ne peut plus élogieuse à l’endroit du jeu, me disant que c’était un « hit » auprès des enfants dans le milieu scolaire. Il ne m’en fallait pas plus pour repartir avec mes copies des deux jeux, ayant déjà ciblé à quelles occasions durant le temps des fêtes j’allais en faire usage. Avant de quitter son kiosque, Thomas nous a même montré en primeur sur son cellulaire des images de son prochain jeu qui promet encore bien du plaisir!

C’est ainsi que s’est terminée mon après-midi au Salon du jeu et du jouet, suite à ces sympathiques rencontres avec des artisans du jeu. Le Salon de Gaming de Monsieur Smith tient à remercier grandement l'organisation pour les billets qui nous ont été offerts et souhaite de nombreuses années de succès à cet événement.


Twitter , Facebook , Twitch , YouTube du Salon de Gaming de Monsieur Smith
Les articles précédents de Monsieur LBF
Notre section BOARD GAMES

Commentaires

  1. Comme j’avais déjà mentionné, étant néophyte sur certains jeux de tables,
    (je joue surtout au Scrabble!) et oui.... plate de même.... 😆

    Donc curieusement, cette section Board Games,
    serait celle qui m’attirerait davantage,
    Bien avant celle des jeux vidéos....
    Étant un joueur de console uniquement solo
    le côté convivial des jeux de tables : en famille , ou entre amis,
    Reste un très bon remède pour nous sortir de la réalité virtuelle...

    Le fun de découvrir que derrière ces jeux de plateaux,
    Y a des gens qui donne un sens à leur vie en nous partageant leur créations!
    Beaucoup de Passions de belles Passions!

    Merci Éric, aka Monsieur LBF,
    Très bon reportage 👍

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire