TEST - Pikmin 3 Deluxe (Switch)

Pikmin 3 Deluxe est un super jeu de stratégie en temps réel 

avec un thème ultra fort.

Par Éric Larouche
Pikmin 3 Deluxe est un portage sur la Nintendo Switch du jeu de stratégie en temps réel Pikmin 3, titre paru sur la Wii U en 2013. Comparativement à l’opus original, la version Deluxe vient ajouter la possibilité d’y jouer à deux en mode coop ou en duel.  Elle offre également des quêtes annexes au mode histoire, de même que tout le contenu qui était paru en DLC à l’époque. 

D’entrée de jeu, je dois mentionner que je n’avais pas joué à Pikmin 3 sur la Wii U. En fait, mon dernier contact avec ces petites créatures remonte il y a près de 20 ans avec le premier titre de la série paru sur Game Cube en 2001. 

Et je ne m’en cache pas, quelles belles retrouvailles ce fut! Je suis d’autant plus ravi d’avoir eu l’occasion de faire connaître ce jeu et surtout les sympathiques Pikmins à mon fils de dix ans qui m’a accompagné en coop durant une bonne partie de l’aventure. 


D’étonnantes créatures, ces Pikmins! 

Pour ceux qui ne connaissent pas, les Pikmins poussent dans le sol, et une fois cueillis, ce sont des petits êtres qui obéissent aux ordres de leur chef. Par exemple, il est possible de leur demander d’attaquer une créature ou un obstacle, de rassembler des pièces pour construire un pont ou encore de récupérer des fleurs ou des carcasses d’ennemis afin de les recycler en graines pour faire naître de nouveaux Pikmins. 

Il y en a de différents types (couleurs) qui ont tous des traits uniques (ex : les rouges sont agressifs et résistants au feu, les jaunes sont électriques, les noirs sont faits de roche, etc.).  Durant l’aventure il importe de sélectionner les bons types et de découvrir les meilleures stratégies pour affronter les différentes créatures ou les boss de niveaux, sans quoi beaucoup n’y survivront pas. Si souhaité, le jeu propose des astuces pour aider le joueur à figurer la bonne approche pour une situation. 


Une belle épopée, un jour à la fois! 

Dans l’histoire principale, trois membres de l’équipage de la planète Koppai se retrouvent sur la planète PNF-404 et doivent travailler ensemble avec l’aide des Pikmins pour retrouver la « clé supraluminique » qui leur permettra de « réparer » leur vaisseau et de rentrer au bercail.  

La trame narrative est légère mais amusante avec des pointes d’humour, très typique de ce que nous offre souvent Nintendo. Chaque soir, les personnages nous offrent, un petit commentaire qui fait sourire sur l’un de leurs équipiers, sur les Pikmins ou sur leur voyage en général. 


Dans ce mode de jeu, il y a toujours une zone d’intérêt pointée sur la carte qui doit être atteinte et qui permet de faire avancer l’histoire. Le joueur doit faire preuve de stratégie et bien optimiser les activités à faire par chacun de ses petits soldats durant une journée (environ 18 minutes en mode normal).  

Chaque jour du voyage, à l’approche de la nuit, il est important de les ramener à leur « oignon volant » (leur maison), sans quoi ceux-ci seront dévorés par les créatures résidant sur la planète. 
 

Du jus de fruit et un sentiment d’urgence! 

L’équipage doit être nourri quotidiennement à l’aide d’un breuvage concocté avec les fruits trouvés sur la planète durant le dernier jour ou les précédents. Cela impose un petit sentiment d’urgence et un petit stress car lorsqu’il n’y a plus de bouteilles de jus à consommer, le jeu se termine offrant au joueur de reprendre de zéro ou à un jour précédent.  

Mais n’ayez craintes, malgré un voyage sur PNF-404 qui n’a pas été des plus optimal et malgré une gestion parfois chaotique, moi et mon coéquipier n’avons pas expérimenté cette fin dramatique. Il y a suffisamment de fruits disponibles dans le jeu pour que cette menace ne se concrétise que rarement à mon avis. 


Nous avons bien eu notre armée décimée à quelques reprises, au grand désarroi de mon fils, mais il a été assez aisé de rebâtir les troupes en consacrant nos efforts sur la récolte (« farming ») au prix d’une ou deux journées du voyage (consommant au passage des bouteilles du précieux nectar). 

Les amateurs de défis plus corsés ne seront pas en reste, car il y a un mode difficile et également un mode « ultra épicé ». Le niveau de difficulté influe sur la durée d’une journée, le niveau de santé des boss, sur la quantité de Pikmins disponibles et sur la quantité de jus obtenue des fruits. 

Visuellement, un pur délice! 

J’ai trouvé que c’était particulièrement féérique de se promener dans ces décors enchanteurs plein de couleurs où tout est surdimensionné.  

L’environnement est peuplé de créatures originales et visuellement splendides.  Les effets visuels sont très bien réussis et réalistes. Que ce soit l’eau ou la lumière, la réalisation visuelle est vraiment de haut calibre. Il est toutefois un brin dommage que la résolution 720p n’aie pas été majorée pour tirer profit des capacités de la Switch. 


Des contrôles pas si faciles à maîtriser! 

Pour ce qui est des contrôles, j’ai trouvé qu’ils étaient plus ou moins intuitifs, et quelque peu propices à ce qu’un joueur moins expérimenté fasse des erreurs de manipulation. 

Pour sélectionner le groupe de Pikmins à qui s’adresse l’ordre que l’on s’apprête à donner, il faut circuler dans ceux disponibles en appuyant sur L/R.  Une fois la sélection faite, il faut appuyer sur A pour le lancer ou X pour ordonner un assaut avec tous ceux de cette couleur.  

Dans le feu de l’action et avec l’énervement, il fut assez fréquent qu’à l’étape de sélection, nous ne choisissions pas la bonne couleur en voulant faire trop rapidement, envoyant par mégarde au combat des spécimens pas du tout adaptés à la situation.   

En tout temps, il est possible de signaler aux Pikmins de rejoindre leur chef en utilisant le sifflet. Cela se fait en spécifiant la taille d’une zone circulaire en maintenant appuyé le bouton B. J’ai trouvé que ce n’était pas toujours aisé d’arriver à bien utiliser cette commande particulièrement dans un combat où la gestion du groupe devenait parfois chaotique.  


Pour circuler à travers les cibles possibles, il faut appuyer sur le bouton ZR. Lors de combats animés avec plusieurs créatures, j’ai dénoté qu’il était facile de devenir confus en ciblant une créature déjà vaincue car leur carcasse demeurent considérées comme des cibles valides.  

Notez qu’il est possible d’indiquer aux Pikmins de se séparer en groupe par couleur et de ne garder actif qu’un seul type. Bien honnêtement, c’est une commande que nous avons appris à utiliser efficacement et judicieusement que sur le tard et qui, je crois, se doit d’être maîtrisée pour gérer efficacement les troupes particulièrement dans les autres modes de difficulté, moins permissifs. 

Deux chefs, ça va deux fois mieux? 

J’ai joué en coop (écran scindé) à une bonne partie de l’histoire principale et aux histoires annexes. Dans l’histoire principale, j’ai trouvé que ce n’était pas toujours évident de bien se coordonner pour faire les activités.  

Ce mode n’a pas été conçu à la base pour une cohabitation de deux chefs qui dictent leurs ordres simultanément et c’est pourquoi il faut beaucoup se parler pour compenser cet aspect. Également, autant que possible, il faut éviter de se retrouver tous les deux dans un endroit étroit car il n’est pas rare que par mégarde l’un des joueurs attrape l’ensemble des Pikmins de son coéquipier.  


Si cela survient, il faut alors se séparer à nouveau les troupes, une unité à la fois, ce qui devient un brin fastidieux. Dans un combat de boss, l’usage du sifflet doit naturellement être bien synchronisé sans quoi l’un des joueurs peut se retrouver désorganisé sans aucune « munition » à un moment bien inopportun. 

Si le mode « histoire principale » n’est pas toujours idéal pour y jouer en coop, j’ai trouvé que le mode avec les deux histoires annexe (prologue et épilogue) était très bien conçu et plaisant à jouer en coop.  

Plutôt que de vivre un long voyage, ces histoires annexes se décomposent en une série de différentes missions à accomplir dans un temps prescrit. Plusieurs d’entre elles exigent de rapporter fruits et trésors au vaisseau dans un nombre suffisant pour mériter au moins une médaille de bronze. 

Ces missions semblent mieux adaptées en termes d’activités à accomplir pour que chaque joueur puisse contribuer aux efforts et activités de l’équipe sans nuire à son coéquipier, tout en maintenant le sentiment d’urgence imposé par le chrono qui tourne.  

En mode coop, chaque joueur a une mini-carte mais j’ai trouvé qu’il n’était pas toujours très facile de s’y repérer vu sa petite taille. Souvent, nous devions ouvrir la « grande » carte pour avoir une meilleure vue d’ensemble et cela interrompait l’autre joueur. C’aurait été pratique que chaque joueur puisse avoir accès à la grande carte dans sa portion de l’écran. 


Beaucoup de contenu, une belle durée de vie! 

Outre le mode histoire qui offre une bonne douzaine d’heures de jeu, le titre propose en plus 36 missions où il faut accomplir certaines tâches à l’intérieur d’une durée d’environ une dizaine minutes pour gagner une médaille. Ces objectifs peuvent être d’obtenir le plus de fruits ou de trésors (15 missions), de vaincre un nombre de créatures (15 missions), ou d’affronter un des boss issus de l’histoire principale (6 missions). Ce sont tous des modes stimulants qui ajoutent une belle profondeur au titre et plusieurs heures de jeu additionnelles. 

Pour ma part, j’ai eu un coup de cœur pour le mode « bingo » en duel. Dans ce mode, chaque joueur a une carte de « bingo » 4x4 sur laquelle sont illustrés des symboles de fruits à ramener ou de carcasses de créatures à vaincre et à récupérer. Chaque joueur possède une base (son oignon) située chacune d’un côté opposé du terrain où se déroulent les hostilités. Chaque joueur a également accès à un certain nombre de Pikmins de sa couleur (rouge ou bleu), certains disponibles au départ, d’autres positionnés ailleurs sur le territoire de jeu. 

Extrait mode Bingo Battle par Majora's Puppet

Les deux joueurs doivent exploiter les environs pour générer davantage de population afin de  pouvoir faire plus d’actions, mais surtout afin trouver en premier les items (fruits ou carcasses) requis afin de former une ligne de quatre symboles sur leur carte de bingo.  

Les joueurs peuvent contrecarrer les plans de leur adversaire en ramassant en premier un item convoité ou en assaillant les transporteurs de cet item. Chaque joueur peut ouvrir une carte du terrain pour l’aider à planifier sa stratégie et  pour pimenter le tout, il est possible d’utiliser les cerises récupérées pour déclencher un effet aléatoire nuisibles à son adversaire. Ce mode de jeu a donné lieu à plusieurs fous rires dans de courtes parties d’une belle intensité! 

Conclusion 

Même si je suis avide de jeu vidéo, il m’arrive très souvent de voir une annonce d’un jeu à venir et de me dire « ça serait le l’fun d’y jouer quand il va sortir ». Toutefois, très souvent je passe à côté par manque de temps, par la fatigue du day-to-day ou au profit d’autres loisirs.  

Or, quand Steeve m’a proposé de faire le test de Pikmin 3 Deluxe sur Switch, je me suis dit que c’était l’occasion parfaite de me « forcer » à me plonger dans un jeu qui m’attirait durant une semaine. Wow, quelle belle aventure ce fut! Merci à Nintendo Canada et au Salon de gaming de Monsieur Smith de m’avoir offert cette occasion. 


Pikmin 3 Deluxe est un super jeu de stratégie en temps réel avec un thème ultra fort. L’univers est tout simplement magique et ce fut un plaisir de le découvrir en y jouant en coop. Bien que j’avoue avoir eu des difficultés à maîtriser les contrôles efficacement et qu’à mon avis il y a quelques aspects du mode coop qui ne sont pas parfaits, j’ai vraiment pris plaisir à jouer chaque minute de mon aventure tout comme mon fiston.  

Je recommande chaudement ce titre aux joueurs qui n’y ont jamais joué ou encore aux très anciens joueurs comme moi qui ont trop longtemps laissé ce titre de côté. Pour ce qui est de ceux qui ont joué à la version Wii U je suis un peu moins bien placé pour émettre mon avis, mais sachez que le fait de pouvoir y jouer en coop ou en duel est un très gros plus. 

J'aime 
-Un visuel tout simplement splendide, encore plus saisissant en grand écran (en solo) 
-Le mode coop très amusant, tout particulièrement les histoires annexes 
-Le fait de pouvoir passer facilement du mode solo au mode coop en cours d’histoire 
-Le sentiment d’urgence fort stimulant: il faut trouver des fruits pour que l’équipage survive 
-La satisfaction de « vaincre » en équipe (mode coop) 
-Une trame sonore agréable qui nous accompagne dans cette épopée 
-Les niveaux de difficulté qui ont chacun leur saveur: du joueur occasionnel qui veut « découvrir » à son rythme au joueur expert qui veut « gérer » 
-Les stratégies variées à utiliser pour affronter les créatures qui peuplent la planète 
-Les combats de boss amusants et originaux 
-Les boss conservent leur niveau de santé de jours en jours : une progression constante 
-Le sentiment de découverte bien présent dans le jeu 
-L’histoire sympathique avec ses touches d’humour  
-Le mode duel « bingo » qui offre de courtes parties d’une belle intensité 
-Un contenu varié offrant une belle durée de vie  

J'aime moins
-Des contrôles pas toujours intuitifs et relativement difficiles à bien maîtriser 
-Pas toujours facile de s’y retrouver dans un combat coop s’il n’y a pas une coordination fine et du dialogue entre les deux joueurs 
-Se séparer les Pikmins entres les joueurs est un peu fastidieux en mode coop 
-Le fait qu’il ne soit pas possible d’avoir accès la grande carte dans les écrans scindés (mode coop) ralentit l’exploration 
-Certaines missions du mode histoire me paraissent un peu moins adaptées pour deux chefs qui donnent des ordres  
-Il n’y a pas d’option pour contrôler le son : le sifflet est particulièrement strident (pour une personne assise à côté et qui ne joue pas au jeu) 
-J’aurais aimé une version 1080p pour que ce soit encore mieux sur grand écran 

Note finale

*La copie du jeu utilisée pour la réalisation de ce test, provient de l'éditeur, lequel n'intervient aucunement dans le processus de création des critiques du Salon de Gaming de Monsieur Smith.


Pikmin 3 Deluxe Site officiel
Développé et édité par Nintendo
Plateforme : Nintendo Switch
Prix : 79,99$


Suivez les différentes plateformes du Salon de Gaming de Monsieur Smith pour ne rien manquer des prochaines publications et découvrir au quotidien, l'actualité du jeu vidéo! 

Commentaires

  1. Effectivement un excellent jeu made Nintendo,
    pour ceux qui seraient intéressés, il ya une démo offerte sur le eShop,
    assez conséquence pour vous en faire une idée, ajoutons à ceci cette excellent test
    du collègue Éric Larouche, pas de crainte pour en faire son achat!
    Bon test! Et bien content que Steeve à penser à toi! Vraiment!

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire