Cinéma : Mulan - l'avis de Jérôme Rajot

Un film qui nous fait voyager, nous émerveille

Par Jérôme Rajot
La sortie de l’adaptation cinématographique de Mulan est un aussi grand périple que le film en lui-même. Après avoir été repoussée à maintes reprises pour une projection en salles de cinéma, cette version « live » du long métrage d’animation du même nom est enfin disponible !


Cela a fait couler beaucoup d’encre chinoise numérique, car Disney a opté pour une nouvelle stratégie marketing. Suite à la pandémie, quelques films étaient sortis en « premium VOD », c’est-à-dire en location sur les plateformes en ligne très peu de temps après leur sortie en salle, ça a été le cas d’En Avant, le dernier Pixar, ou encore le film Emma. Ils étaient sortis en location à 20$ sur iTunes, Google Play, et autres. Mais cette fois-ci, pour pouvoir profiter dès maintenant de Mulan, il faut débourser 35$ hors taxes (40,23 $ canadiens avec taxes) en plus d’être abonné au nouveau service de diffusion Disney+. Ce qui a fait grincer des dents beaucoup de monde… Mais il ne faut pas comparer des pommes avec des oranges, et mettre cela en perspective, on va pas se le cacher, une sortie au cinéma en couple, ou en famille, ça monte rapidement à 50 $ et plus ! Et là, nous pouvons profiter pleinement du film dans le confort de notre salon, pouvoir faire pause pour aller faire nos besoins naturels, et une fois « acheté », le film reste disponible pour le visionner autant de fois que nous le voulons tant et aussi longtemps que nous restons abonné à Disney+, ce n’est donc pas limité à 48h comme une location VOD classique. Et tous les membres de notre entourage ayant un profil sur notre compte y ont également accès.


Concernant les autres détails techniques avantageux pour cette édition numérique, Mulan dispose de toutes les dernières technologies audiovisuelles. Le film est évidemment en résolution 4K, et en HDR Dolby Vision (permettant une très grande gamme de luminosité et de contraste de façon dynamique) pour l’image, et pour le son en Dolby Digital+ encapsulé dans du Dolby Atmos. Autant dire que si on a l’équipement adéquat, on est prêt pour s’en prendre plein les yeux et les oreilles autant que dans une salle de cinéma, et sans être dérangé par des gens sur leur cell, ou faisant des bruits désobligeants quand ils ne tapent pas dans notre siège en arrière… Autres options intéressantes, Mulan est disponible en version originale anglaise, mais aussi en doublé français aussi bien en français de France, qu’en français canadien (mais aussi en espagnol, en espagnol d’Amérique Latine, en italien, en portugais et en brésilien), pour les sous-titres, on a droit aux mêmes langues, plus d’autres comme le danois, l’allemand, hollandais…


Parlons du film en lui-même ! Tout d’abord, pour rester dans  le domaine technique, Mulan met à profit toutes ces belles technologies pour se sublimer. Sur ma TV LG OLED C8 compatible Dolby Vision, autant dire que je n’en suis pas revenu. Ce doit être le plus beau film que j’ai pu voir jusqu’à maintenant, les décors sont juste sublimes, on voyage avec notre héroïne à travers la Chine, le piqué de l’image est impressionnant, de même pour les détails dans tous les environnements, aussi bien dans des zones très lumineuses que plus sombres. Le film est très coloré, c’est vraiment une épopée superbe, et on ressent que le film a été filmé surtout en extérieur (Nouvelle Zélande et en Chine évidemment), et qu’il n’a utilisé que très peu de faux décors. Les costumes sont à tomber par terre, que ce soit pour les soldats, les villageois, ou les « méchants », il y a eu un soin du détail vraiment appréciable à l’œil. Les musiques sont autant sublimes et nous plongent vraiment dans cette aventure. Et cela va plaire à beaucoup de monde, et déplaire à certains fans de Disney, mais ce n’est pas une comédie musicale ! Presque une première pour un film Disney ! Nous ne retrouvons aucune chanson iconique du film d’animation, mais on peut quand même entendre certains thèmes bien connus qui nous fera sourire dès les premières notes. Nous avons bien 3 chansons, mais il faut attendre le générique de fin pour les entendre. Elles sont également disponibles en version karaokés pour chanter en toute sécurité chez nous dans les extras sur Disney+, dont une chantée très mélodieuse par l’actrice interprétant Mulan.


Ce n’est pas là le seul grand changement par rapport au film d’animation, Disney a enfin décidé de ne pas nous proposer un simple copier-coller du dessin-animé, et nous offre une adaptation plus fidèle à l'histoire originale. Donc même si nous déplorons l’absence du célèbre dragon Mushu, que j’affectionne particulièrement, celui-ci était plutôt un blasphème pour les légendes chinoises qui ont en grand estime les dragons. Un autre animal mythologique est bien présent, mais il est complètement muet, et même s’il n’apparaît que pour certaines scènes, il est tout simplement flamboyant ! Le cricket est remplacé par un personnage portant ce pseudonyme, mais il est tout autant attachant. L’autre personnage emblématique ayant disparu, est le fils du général Li, Li Shang, qui entraînait le bataillon de Mulan, et qui servait aussi de « love interest » à l’héroïne. Il a été séparé en deux nouveaux personnages, dont un joué par le célèbre Donnie Yen (Ipman, ou Chirrut Îmwe dans Star Wars Rogue One). Une autre actrice connue du cinéma chinois fait partie du casting, Gong Li dans le nouveau rôle d’une sorcière aidant le nouvel ennemi, Böri Khan qui en veut toujours à l’Empereur, incarné par Jet Li. (Une autre actrice que les connaisseurs de Mulan reconnaîtront, nous offre un caméo, mais je vous laisse la surprise).


Pour l’histoire, nous reprenons donc les mêmes bases que le film d’animation, une guerre fait rage, l’Empereur décide que toutes les familles devront fournir un homme pour rejoindre l’armée et venir à bout des envahisseurs, mais pour la famille de Mulan, le seul homme du foyer est son père qui est déjà blessé et handicapé suite à une précédente guerre. Mulan décide alors de prendre sa place et se faire passer pour un homme.  La suite de l’histoire vous la connaissez déjà, et à cela, ils ont ajouté un brin de magie. Mulan possède une force interne, le Chi (qui fait vraiment penser à la Force dans Star Wars) normalement réservé aux hommes.  Donc nous restons bien dans un univers fantastique, et sans tout le côté comique du dessin-animé. Même si nous avons quelques passages drôles, cela reste un film d’aventure avec quelques passages dramatiques. Pour les combats, nous avons un mélange entre les acrobaties des chorégraphies de films chinois, mais ils ont essayé de « se garder une gêne » et ne pas trop en faire, sûrement pour ne pas trop choquer les spectateurs occidentaux non habitués au genre. Ça n'enlève pas aux affrontements un certain dynamisme, aidé par des angles de caméras qui vont s'orienter dans le sens de l’action.


Pour résumer, nous avons là un film qui nous fait voyager, nous émerveille, mais qui ne nous fait pas rire aux éclats. Mulan est une aventure plus mature, avec des thèmes abordés beaucoup plus subtilement et intelligemment, tout en gardant une once de magie, et une technique aux petits pains baos à déguster en famille. Et si le prix vous rebute, Mulan sera disponible sans frais supplémentaire dans l'abonnement Disney+ dès le 5 décembre prochain, soit dans 3 petits mois.

Avis final


Me joindre sur Twitter via @vanouchou
Suivez les différentes plateformes du Salon de Gaming de Monsieur Smith pour ne rien manquer des prochaines publications et découvrir au quotidien, l'actualité du jeu vidéo!



Commentaires