TEST - Operencia: The Stolen Sun

Un jeu de rôle comme on les aime

Par Maxime Chartier
Sur la Switch, la plupart des RPG sont de types JRPG. C’est tout à fait normal étant donné l’origine de cette superbe console. Côté ‘’dungeon crawler’’, nous avons eu la chance d’avoir le portage de Diablo 3 ou encore tout récemment, Torchlight 2. Maintenant, qu’en est-il de Operencia : The Stolen Sun ?
Histoire
Dans un monde imaginaire, votre héros tente de se frayer un chemin à travers des rêves interminables. Le scénario est bien écrit et le prologue nous permet de plonger rapidement dans l’histoire. C’est un jeu qui se tient à la première personne. J’aurais aimé pouvoir voir le personnage. C’est tout simplement absent lorsqu’on navigue à travers les niveaux. Cet aspect m’irrite un peu, car on peut personnaliser notre avatar et lui faire porter des équipements. D’ailleurs, aucun de ces dernier ne change l’aspect visuel durant les cinématiques. Par chance, on s’attache rapidement à la narration et au style rétro de ces dernières. Les quêtes débutent et on commence dans un château.
Fonctionnement
Après le tutoriel, on peut enfin sélectionner ce qui sera notre personnage pour le reste du jeu. On choisit parmi 3 classes : mage, guerrier ou chasseur. Vous devrez distribuer des points directement en partant. Vous vous sentez en terrain connu ? C’est effectivement comme les jeux nommés ci-dessus. Rien de nouveau quant à l’arbre d’aptitudes ni aux statistiques de votre personnage. À prime abord, on se déplace uniquement par le biais de case. C’est déstabilisant les premières minutes, mais je vous confirme qu’on s’habitue. Je vous conseille d’activer l’aide grillage disponible dans les options pour mieux vous déplacer. Sans ça, je trouvais le mécanisme moins intéressant. Vous pouvez utilisez R1 et Z1 pour regarder rapidement de gauche à droite également.
Graphismes
J’ai été agréablement surpris du rendu graphique sur Switch. Le jeu est très beau, mais souffre de ralentissement de ‘’framerate’’. C’est le cas de plusieurs titres sur la console, donc je ne jugerez pas celui-ci quant à cet aspect. Fait à noter, les icônes des aptitudes de combat sont magnifiques. Les vignettes des personnages le sont tout autant. L’ensemble est donc très beau autant en mode portable que sur téléviseur. Certaines textures laissent à désirer, mais on oublie rapidement par tout ce à quoi on doit porter attention.
Le système de combat me rappelle un savant mélange de hack n’ slash et de RPG. Nous attaquons à tour de rôle et les armes/sorts sont efficaces selon des types d’ennemis en particulier. Les combats démarrent lorsque nous entrons en contact avec un ennemi. Il est alors possible de les contourner pour avancer dans l’histoire. Votre personnage gagnera en expérience et donc en niveau. Ne vous attardez pas sur les puzzles, ils sont assez simples pour la plupart. Les développeurs ont bien compris comment rendre utile une carte-écran (minimap). Rapidement, j’ai su l’utiliser pour avancer dans le jeu et mener à terme les quêtes.
Conclusion
Vous chercher un RPG facile d’accès ? Operencia est là pour vous. Généralement, nous maîtrisons mieux les concepts de ce style de jeu après plusieurs heures passer à naviguer les contrés, écouter les dialogues, etc. Ce que j’aime ici, c’est qu’après 2 petites heures de jeu, j’étais à l’aise et j’aurais déjà été en mesure de vous expliquer le fonctionnement.
Encore une fois, ce n’est pas un Diablo 3, ni un Fire Emblem, mais un excellent divertissement. Le prix est plus élevé à 37,99$ que Diablo 3 (en rabais), mais beaucoup moins dispendieux que d’autres. Pour 20-25h de jeu, c’est raisonnable. À plein prix, je le recommande. En bas de 30,00$, achetez le !
Ce que j’aime :
-La prise en main facile
-C’est beau !
-Le système de combat simple et efficace
-La narration et le style visuel des cinématiques
-C’est un RPG.
Ce que j’aime moins :
-Le déplacement par case, mais on s’habitue
-Le prologue devrait être moins long
-Certains combats sont répétitifs
Note finale

*La copie du jeu utilisée pour la réalisation de ce test, provient de l'éditeur, lequel n'intervient
aucunement dans le processus de création des critiques du Salon de Gaming de Monsieur Smith.

Operencia: The Stolen Sun Site officiel
Développé et édité par Zen Studios
Plateformes : Switch (ce test) , PS4, PC
Prix : 37,99$



Suivez les différentes plateformes du Salon de Gaming de Monsieur Smith

Commentaires

  1. Justement sur ma liste de souhaits du eShop depuis son annonce ,
    Ça confirme finalement mes attendes et impression du genre,
    un bon Dungeon-Crawling comme je les aimes!
    Et oui avec la manne de jeux offert en ligne sur notre belle Switch,
    attendre un rabais demeure une bonne façon ,
    de profiter d’excellents jeux , ça je le confirme!
    Bon test 👌

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai aussi à l'oeil ce jeu! Probablement un achat pour moi aussi, éventuellement.

      Supprimer
    2. Et puis, l’avez-vous essayé ?

      Supprimer

Publier un commentaire