Test / Avis : Ritual Crown of Horns sur Switch

Par Steeve Tremblay aka Monsieur Smith
Les jeux d'action en ''vue de haut'' où le joueur contrôle les déplacements de son personnage du stick gauche tout en visant de l'autre, sont très nombreux ces dernières années. Alors comment fait-on pour tirer son épingle du jeu? En proposant certaines particularités hors-du-commun, en intégrant à son jeu un gameplay innovant. Les gens de Draw Distance (anciennement iFun4all) tentent le coup avec Ritual: Crown of Horns, un jeu d'action combinant une jouabilité typée arcade et... la sorcellerie. L'offre tient-elle la route? Est-ce fun à jouer, à voir évoluer? Voici mon avis.

Il était une fois dans l'Est

Vous campez le rôle d'un cowboy chasseur de prime, le meilleur d'entre tous, nul autre que Daniel Goodchild. Étonnamment pour vous et la légende que vous êtes, la mort vous rattrape de façon inattendu et sombrez mystérieusement vers le trépas. D'une façon toute aussi étrange vous êtes ''ramené à la vie'' par une sorcière ; l'opportunité idéale (à prix fort) de venger votre mort.
                       

Alors, tu tires ou tu pointes?

Tel que mentionné en introduction, Ritual: Crown of Horns est un jeu de tir en ''vue de haut'' où vous déplacez votre cowboy satanique avec le stick gauche, puis pointez vers la direction souhaitez avec le stick droit pour diriger votre tir. Un premier point fort pour le jeu : le ciblage automatique (ou presque) des ennemis qui s'avère particulièrement efficace. Il ne suffit que d'appuyer sur la gâchette gauche pour que notre héros se ''positionne'' en mode tir et d'appuyer sur la gâchette droite pour faire feu. Précision sur l'aspect jouabilité : le jeu est bien jouable et parfaitement fonctionnel en mode portable, mais la petitesse des écriture et le confort de prise en main est beaucoup plus agréable en mode télé, la console dockée avec sa manette Switch Pro. C'est rare que je souligne cet aspect (généralement ça ne me gène pas du tout), mais la prise en main aux Joy-Con me semble moins précise (et on peine à bien voir tout ce qui s'y passe). Donc, si vous pensez en faire l'achat, visez l'idée d'y jouer en mode tv.

La puissance du cowboy

Ceci étant dit, Ritual: Crown of Horns propose également son lot d'armes (on peut en porter 3 à la fois) que l'on peut choisir avec les boutons LB et RB, recharger d'une pression du stick droit et voir son cowboy amélioré par le biais d'objets possédants des facultés particulières (objets à acheter au Fief Sanglant, lieu calme de notre jeu, notre base, le ''hub central''. Donc, un chapeau donnant des bonis de santé, une cape, amulette ou bague apportant entre autres, une portée plus grande à son fusil à canon scié, ou un ralentissement des âmes. Il y a de nombreuses améliorations à débloquer, nous donnant ainsi le goût d'essayer les nombreux défis proposés. La monnaie d'échange? Des cornes démoniaques (pourquoi pas). Soulignons également, la présence de sorts que l'on peut déclencher avec les boutons Y, X et A, allouant à notre héros du passé, une force de frappe beaucoup plus conséquente. Le jeu nous propose de parcourir les États-Unis à l'époque du Far West en quête d'ennemis de tous genres, par le biais de différents zones distinctes, possédants de nombreux objectifs. J'ai bien aimé avoir la liberté de choisir le prochain objectif, la prochaine mission sur la carte en fonction des récompenses proposées.

Je suis là pour la prime

À propos de l'aspect ''récompenses'', pensons à une arbalète spéciale, à des améliorations d'armes, à un gros fusil de chasse bien costaud, une gatling et ultimement, l'objet ultime de votre quête : la vengeance. Mais autant le dire tout de suite, bien que sombre et mystérieuse, le scénario n'a jamais réussi à venir me chercher. On mise véritablement sur le gameplay et l'action. L'histoire m'apparaît ici comme un simple prétexte à aligner l'une après l'autre, ces ''missions'' où il faut tenir bon pendant trois ou cinq minutes aux multiples assauts des zombies, démons assoiffés, des membres de la secte démoniaque. ''Mais Steeve, pourquoi faut-il résister aux assauts pendant un temps précis?'' Parce qu'il faut attendre la fin du rituel exigé par la mission. Un personnage au centre de la petite carte (ou du niveau si vous préférez) tente de compléter un rituel satanique et il faut le protéger des attaques ennemis. Ceci étant la base même du gameplay de Ritual: Crown of Horns.

T'as pas une gueule de porte-bonheur

Joli en mode portable, Ritual: Crown of Horns est beaucoup plus propre et soigné en mode télé. Ça, on le constate immédiatement. Moi qui suggérait plus haut d'y jouer en mode dockée pour un confort de gameplay, c'est d'autant plus vrai pour l'aspect visuel du jeu. Les animations sont plutôt simples, mais efficaces. Le jeu est très sanglant, jamais dérangeant et les effets spéciaux plutôt réussis. Par contre, avec cette vue de haut on constate trop souvent que notre personnage se heurte à une clôture dissimulée dans la pénombre. ''Voyons?! Comment ça mon personnage avance pas? Ah! Il y a une barrière ici, je l'avais pas vue!'' C'est souvent ce qui m'est arrivé dans le jeu. Peut-être voir à augmenter la luminosité de votre écran, autant sur télé que dans la Switch avant d'y jouer (bon, j'aimerais mieux une mise à jour des développeurs, plutôt que d'aller jouer dans les paramètres de ma Switch à chaque partie, cela va de soi). Pas de ralentissement, jouabilité toujours fluide. L'ambiance musicale très ''western'' tient bien la route, elle est réussi mais surtout là pour l'ambiance. Même chose du côté des effets sonores qui ont du punch, surtout du côté du tir des armes à feu. Soulignons que tout le jeu est en français.

Se préparer à mordre la poussière

Ritual: CoH est jouable uniquement en solo. Dommage, puisque d'y jouer à deux joueurs en écran scindé me semble être une bonne idée (et qu'assurément cela aurait pu rendre le jeu moins difficile et frustrant). Je me serais bien vu avec un ami, protégeant chacun notre fenêtre de la vieille église, pendant que notre sorcière bien aimée (celle qui nous a redonné la vie) tente de compléter son rituel, laquelle qui ultimement, laissera s'échapper une puissante vague d'énergie tuant tous les assaillants d'un seul coup d'une façon ultra stylée, sur plus d'un kilomètre. BOOM! Le jeu est tout de même assez difficile, je pense à certaines missions où les ennemis étaient beaucoup trop nombreux, où ces quelques boss trop féroces. Et ce concept de toujours (ou presque) avoir à protéger notre sorcière le temps de son rituel, m'ennuyait à la longue. Misez donc sur des courtes sessions de jeu afin d'éviter ce sentiment de répétitivité et de lassitude. Les temps de chargement sont trop long, du genre 30 secondes et des poussières (parfois moins selon la zone). 
En conclusion
Pas un mauvais jeu, pas un grand jeu non plus, mais chose certaine, 25$ pour en faire l'achat c'est beaucoup trop. Je recommande donc l'expérience Ritual: Crown of Horns à 10$, pas plus. J'ai aimé mon expérience avec le jeu, son univers et son contenu, mais il y a trop de petits détails irritants ici et là pour en faire un grand jeu, pour qu'il se démarque auprès d'autres jeux du genre.
J'aime :
-Ambiance générale
-Les sorts ultra stylées et jouissifs à utiliser
-L'effet sonore particulièrement réussi des armes à feu
-La système de ciblage automatique
-Animations fluides
-Belle direction artistique et rendu visuel de qualité...
J'aime moins :
-...mais visuellement décevant en mode portable
-La recharge des armes trop lente et cause de frustrations (surtout dans les débuts du jeu)
-Les temps de chargement
-La sensibilité des contrôles
-Assez difficile
-Son prix

Note finale

*La copie du jeu utilisée pour la réalisation de ce test, provient de l'éditeur, lequel n'intervient aucunement dans le processus de création des critiques du Salon de Gaming de Monsieur Smith.

Ritual: Crown of Horns Site officiel
Développeur : Draw Distance
Éditeur : Feardemic
Plateformes : PS4, Xbox One, PC, Switch (ce test)
Prix : 24,99$

Twitter , FacebookTwitchYouTube du Salon de Gaming de Monsieur Smith
Mon Twitter personnel @LeTusken :  /  Courriel monsieursmithgaming@gmail.com
Notre section des tests

Commentaires

  1. Sur le lot de jeux de eShop (une bonne dizaines de nouveautés par semaine),
    Y en a toujours une couple qu’on regarde d’un petit coup d’œil sans plus,
    Et Ritual: Crown of Horns, à probablement été de ceux-ci...
    Donc ton test confirme que j’ai probablement bien fait de moins m’y intéresser,
    Et je demande des fois, pour ces jeux trop cher pour leur valeur,
    si ce n’est qu’une simple façon de les vendre à leur juste valeur un fois en rabais!
    À 10$ 🤔 trop cher!
    À 25$ 😐 encore moins 😠👎
    En rabais à 10$ 🤔. Ok 👌 =🎣

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire