CINÉMA : RAMBO LAST BLOOD l'avis de Monsieur Smith

Fraîchement de retour du cinéma pour assister au visionnement du dernier film de la série RAMBO, j'ai nommé ''La Dernière Mission'', version française de RAMBO LAST BLOOD. Question d'offrir une mise en contexte, sachez que je suis un fan de Sylvester Stallone, l'acteur et ses films, j'adore les films des années 80-90, mes idoles sont Harrison Ford et Arnold Schwarzenegger. Je sais, mes vedettes de l'époque ne sont plus ce qu'elles étaient, mais bon, j'ai toujours une affection pour ce trio de feu.
                       
Je rentre donc dans cette salle de cinéma AVX, qualité de son et d'image optimale, pour visionner ce film dont je n'ai pas entendu tant de bien que ça (en fait pas vraiment) me disant que les critiques cinéma sont toutes dans le champ, que moi, fan de Stallone et de cette époque dorée, je vais l'aimer ce RAMBO LAST BLOOD. Hé bien, non.... les critiques avaient raison.
La bête à l'intérieur
RAMBO vie paisiblement sur une ferme en Arizona, tout en luttant contre un solide syndrome post-traumatique. Il est médicamenté, doit prendre ses pilules quotidiennement, mais sait se contrôler. Des chevaux à entraîner sur le ranch de Maria Beltran, son amie de longue date, avec qui il partage le quotidien de sa grande-fille Gabrielle. Tout va bien jusqu'au jour où elle décide, malgré l'avertissement de RAMBO et Maria, de partir au Mexique rencontrer son vrai père. Vous l'aurez deviné, tout part en couille...
Bon, allons-y directement. Le film est bourré de trous scénaristiques : rien n'est développé autour du père de Gabrielle, mais rien du tout. Supposément qu'il est une menace, un homme sans coeur et tout, mais rien n'est développé autour de lui. Le syndrome post-traumatique de RAMBO? Jamais développé, outre 2-3 flashback. L'histoire tourne principalement sur le fait que Gabrielle se fait kidnapper par des agresseurs mexicains qui forcent les filles à se prostituer, sans oublier les drogues dures et la violence extrême. Bien entendu, tout ça contre leur gré. Oh, parlons-en justement de la violence...
Trop c'est comme pas assez
Je n'ai aucun problème avec la violence au cinéma, j'ai une bonne tolérance même si je ne suis pas un amateur de film d'horreur. Mais dans RAMBO LAST BLOOD, c'est exagérément violent. On dirait une démonstration de diverses techniques pour tuer des méchants dans des films. Un os par ici, une tête qui éclate, la cheville coupée, le corps transpercé de pics, l'os de la clavicule extrait à froid, et ce ne sont ici que quelques exemples. Il y en a beaucoup de cette violence et que dire du sang. Bon, ce n'est quand même pas un ''slasher movie'', il n'y a pas autant de sang que ça. Quoi que... Naan. Mais c'est beaucoup trop de violence gratuite, de violence de proximité (batte, couteau, tuyau, hache, etc). On est loin des RAMBO du temps où notre cher John éliminait une armée à lui tout seul à grand coups de mitrailleuse automatique.
One-man army
Par contre, j'ai particulièrement apprécié ce climat de peur, de stress créé par John Rambo auprès du groupe ennemi. Au début, les vilains se fichaient de lui, le prenant pour un simple vieille homme (Stallone a tout de même 73 ans), mais lorsque John Rambo se laisse sortir de sa cage mentale, c'est la totale. J'ai l'impression qu'on a voulu ramener l'essence du premier film (Rambo First Blood) avec ce sentiment d'un Rambo prédateur, caché dans l'ombre, surveillant ses proies. C'est de lui qu'il faut avoir peur (comme dans la scène de la forêt dans Rambo 1). De ce côté là, c'est vraiment réussi. Et les méchants sont vraiment méchants et crédibles, une force pour le film.
J'entends des voix
Les effets spéciaux sont superbes (BOOM' Bang, pif, du feu et tout), le système de tunnels est ingénieux et passionnant à voir évoluer, sans oublier la présence musicale des pièces originales de RAMBO qui sont du délice pour les oreilles. Soulignons le doublage français de qualité douteuse. C'est très rare que je souligne ce genre de chose, mais là... c'était pas génial. Les pires étant les voix doublées de Gabrielle et  Maria. Trop fortes, pas synchronisées, surjouées et limite accent québécois. Celui qui double Stallone (ici au Québec ce n'est plus l'excellent Alain Dorval) mais plutôt Pierre Chagnon depuis plusieurs années, habituellement, il s'en sort très bien avec la voix de Sylvester Stallone, mais là, ça n'allait pas. Comme si les lignes de textes étaient seulement lu, et non actée. Ça m'a sorti du film à quelques reprises... Si possible, allez le voir en anglais.
J'ai bien aimé les prises de vues avec Stallone qui approche le regard menaçant, avec cette carrure musclé spectaculaire pour ce vénérable 73 ans. Il y a beaucoup d'action dans le film, film qui passe vraiment très vite (c'est vrai qu'il n'est que de 1h30). 
AVERTISSEMENT SPOILERS - DIVULGACHEUR
Bon, pas de gros suspense dans Rambo Last Blood, mais je préfère prévenir au cas ou. La scène finale où le chef du clan des méchants se fait ouvrir le ventre, à froid, par RAMBO était particulièrement violente et gratuite. Rambo avec le coeur du gars dans la main, le bruit des battements à la Mortal Kombat... Come on! Il y a même un homme qui a quitté la salle à cet instant précis! Hahaha!
Bien aimé l'aspect que Rambo devient hors de contrôle à la mort de Gabrielle. Ça m'a étonné qu'elle perde la vie dans le film, mais ça servait bien l'action, le sentiment de Rambo. Mais bon, rien n'est dit sur les filles prisonnières au Mexique. Ont elles été libérées suite à la mort du chef criminel? Rien n'est dit là dessus. Et qu'arrive-t-il de la journaliste arrivée de nul part? A-t-elle mis à jour l'organisation criminelle mexicaine? Reste-t-il des ennemis dans cette maison? Ont-ils prit la relève? Si oui, c'est donc dire que Rambo a tué tous ces gens, sans sauver la vie d'aucune fille là-bas. Savent-elles que le boss est mort? On ne sait rien. Plein de violence, de sang, pas de police, Rambo sur une chaise mourant, qui se relève et part à cheval. Tout le monde il est mort, tout le monde il est parti, il y a des voitures de luxe sur le ranch, des fosses pleines de cadavres, du feu et tout.
FIN DES SPOILERS
Le film est clairement livré comme un film des années 80, mais les choses ont changé et il en faut plus aujourd'hui. Ou bien c'est moi qui ai changé? Alors si j'ai changé, tout le monde peut arrivé à changer. Malheureusement, ce film n'a rien changé et n'apporte rien de plus. J'aurais dû aller voir le nouveau film de Brad Pitt Ad Astra à la place et attendre de voir Rambo Last Blood à la maison, à 5$.


Note finale


Twitter , Facebook , YouTube du Salon de Gaming de Monsieur Smith
Me joindre sur Twitter @LeTusken
L'avis cinéma précédent : Hobbs & Shaw / Rapides et Dangereux

Commentaires

  1. Le plus important et le plus difficile pour un esprit puissant est de pouvoir se retenir : L’étang se dresse calmement dans la vallée, mais pour la contenir, des montagnes sont nécessaires. beaucoup de films https://frenchstream.video/ que je regarde devraient être tels si je regarde philosophique.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire